Macron tient à son service, Sarkozy dîne chez Darmanin, Ruffin sort le chéquier

Macron tient à son service, Sarkozy dîne chez Darmanin, Ruffin sort le chéquier



Au menu du réveil politique
  • Macron commande un rapport sur le service national universel
  • La ​​popularité du couple en baisse
  • Ruffin sort chéquier à l'Assemblée

L'annonce du jour: Macron commande un rapport sur le service national universel

Emmanuel Macron persiste à vouloir s'installer un Service national universel. Le chef de l'État Et il s'est même prêt prêt à modifier la constitution si nécessaire. "Il ne s'agit pas de réinventer le service militaire" mais de donner "à la jeunesse de la France des causes à défendre, des combats à mener dans les domaines sociaux, environnementaux, culturels", at-il justifié lors de ses voeux aux forces vives de la Nation et aux corps constitués.

Mais la question de la faisabilité d'un service reste entière. En mars 2017, Macron avait promis de rendre un "service national obligatoire et universel", d'une durée d'un mois et pour l'ensemble d'une même classe d'âge, "soit environ 600.000 jeunes par an" . Pour un coût entre 2 et 3 milliards, avait chiffré le candidat.

Mais depuis, ce service obligatoire a suscité la méfiance de l'armée et la perplexité du monde éducatif, mais aussi l'hostilité des syndicats étudiants. Alors que l'Assemblée, pas convaincue non plus, a préféré la publication d'un rapport sur le sujet, Macron se rapporte directement au dossier en main.

"Beaucoup disent que c'est impossible à faire … Mais, rassurez-vous, je suis depuis longtemps habitué à ces débuts de discussion. a dit le président.

La phrase: "C'est toute la République qu'on agresse"

Emmanuel Macron a exprimé mardi soir sa solidarité avec le garçon de 8 ans de confession juive agressé par deux jeunes à Sarcelles, agression pour laquelle le parquet de Pontoise a retenu l'antisémite mobile.

Un écolier juif frappé à Sarcelles: "c'est toute la République qu'on appelle"

"A chaque fois qu'un citoyen est agressé en raison de son âge, de son apparence ou de sa confession, c'est toute la République qui agit. Surtout sur le droit d'auteur et sur le droit d'auteur de la République.

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, condamné dans un communiqué "avec plus grande fermeté (cette) lâche agression" qui est "contraire à nos valeurs les plus fondamentales".

Le sondage du jour:
Macron et Philippe en baisse

L'année commence plutôt pour le couple exécutif. La popularité d'Emmanuel Macron (- 5) et d'Édouard Philippe (-7) est en forte baisse en janvier et repasse en dessous de la barre des 50%, selon un sondage BVA diffusé mercredi. Avec 47% de "bonnes opinions", le chef de l'Etat a perdu la moitié de ses gains enregistrés 2017 et 48% (+3) des Français interrogés pour une "mauvaise opinion" de lui. Selon BVA, l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes de sa popularité auprès des habitants de l'ouest de la France.

Edouard Philippe n'est guère mieux loti. Le premier ministre perd 7 points à 45% et se rapprochent sensiblement du mois d'octobre. 48% (+4) des personnes interrogées ont suivi une "mauvaise opinion" de lui en tant que chef du gouvernement.

L'enquête a été réalisée en ligne le 29 au 30 janvier auprès de 1.101 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

Le geste du jour:
Ruffin sort le chéquier

Le député-footballeur-amateur François Ruffin s'est encore une fois joué du règlement intérieur du Palais-Bourbon. Lors des questions au gouvernement, le député de la Somme à Interpellé le ministre de la Santé Agnès Buzyn. Il lui a demandé de "sortir le carnet de chèques" pour les hôpitaux et les maisons de retraite. Et pour elle comprenne bien, le député Ruffin a assorti le geste à la parole et sortant son propre chéquier. Ce qui lui vaut un rappel, par le bureau de l'Assemblée, que «l'utilisation à l'appui d'une proposition de graphiques, de pancartes, d'objets ou d'instruments divers est interdite» dans l'hémicycle .

"Les hôpitaux craquent, les médecins s'alarment, Qu'avez-vous à leur offrir?, De la compassion, ça va, vous avez et je l'admets, ça vaut mieux que le mépris!" «Insoumis, avant d'interroger:« Mais que des travaux concrètement votre budget de la Sécurité sociale? Zéro création de postes, 1,6 milliards d'économies quand cet automne vous avez trouvé 5 milliards en toute urgence mais c'était pour les richesses, pour supprimer l'impôt sur la fortune. "

Eaucourt, petit club amateur d'Eaucourt-sur-Somme à la tribune de l'Assemblée, avait déjà valu à Ruffin une sanction pécuniaire après un rappel à l'ordre non suivi d'effet.

La mise au point: Wauquiez veut la peau de Darmanin

La position des Républicains sur le cas Darmanin vous paru peu évidente? C'est normal. Lundi, la porte-parole de LR Laurence Saillet a appelé à la démission du jeune ministre du budget, accusé de viol et objet d'une nouvelle enquête préliminaire. "Compte tenu des graves accusations", disait-elle. Mais aucun ténor n'a suivi cette ligne. Ni Virginie Calmels, le numéro 2 de LR. Ni le député Guillaume Larrivé. Ni même le vice-président Guillaume Peltier. Aucun de ces trois-là, pour ne citer qu'eux, ne voulant éjecter un ministre présumé innocent au motif simple qu'il est accusé.

Mais leur patron à tous, Laurent Wauquiez, un tranché. L'appel à la démission de Gérald Darmanin en la position officielle du parti, a-t-il indiqué . Devant les députés LR mardi matin, Wauquiez a souligné les «incohérences» de l'exécutif, alors que quatre ministres dont le nom était cité dans les affaires ont quitté le gouvernement en tout début de quinquennat. En mars 2017, le cohérent Wauquiez était moins gêné quand même Fillon maintenait sa candidature à l'Elysée malgré sa mise en examen dans l'affaire Penelope.

Le dîner: Sarkozy soutient Darmanin

Le dîner était prévu de longue date. Mardi soir, a révélé "le Figaro" Gérald Darmanin à reçu à Bercy l'Ancien ex-président Nicolas Sarkozy, parrain de la droite s'il est, dont il avait coordonné la campagne lors de la primaire de la droite. A cette occasion, Nicolas Sarkozy "un témoignage d'affection et d'amitié" à son protégé.

L'autre annonce: Macron veut couper le CESE en deux

Est-ce que la meilleure preuve de l'inutilité du Conseil économique, social et environnemental ( Cese )? Macron l'a annoncé mardi à l'Elysée: il réduit le "presque la moitié" le nombre de membres du Cese, pour le transformateur dans une "chambre du futur" chargé d'éclairer le gouvernement sur l'impact des projets de loi. Le Conseil économique, social et environnemental comprend 233 membres représentant la société civile et désignée pour 5 ans.

Cese Emmanuel Macron propose que cette chambre devienne "le réceptacle des pétitions citoyennes" Dès que ces pétitions "franchiront un seuil, par exemple celui de 500.000 signatures", le président souhaite que le " Cese peut voter leur retransmission au gouvernement, mais aussi aux commissions compétentes de l 'Assemblée nationale pour y établir un débat ".

La liberté: l'UDI soutien deux LREM

Le satellite UDI aspiré par la planète LREM. Lors de deux parties législatives partielles, le parti centriste soutiendra les candidats de la République en marche et non plus ceux de LR. Soit un premier pas vers la majorité présidentielle, observe "l'Opinion".

En mars, dans la huitième circonscription de Haute-Garonne, l'UDI soutiendra candidat macroniste Michel Montsarrat, ce qui a perdu de justesse face à PS en juin. Léna Lénaïck Adam, les centristes soutiendront le sortant LREM Lénaïck Adam, dont l'élection serrée face à l'régionaliste Davy Rimane a été annulée par les Sages.

"Quand les Républicains sont proches de nos idées, on peut soutenir les souteneurs, sinon, sur le soutien des candidats différents: nous faisons la démonstration de notre liberté", a développé Jean-Christophe Lagarde, à la question d'un Conseil national d'investiture qui a entériné ces trois choix.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *