Meurtre d’Alexia Daval : les zones d’ombre que vont devoir éclaircir les enquêteurs

Meurtre d’Alexia Daval : les zones d’ombre que vont devoir éclaircir les enquêteurs


Les aveux, mardi 30 janvier, de Jonathann Daval ont sonné comme un coup de tonnerre. Après trois mois d'enquête, le mari d'Alexia a reconnu avoir tué son épouse au cours d'une dispute conjugale . Il niait jusque-là toute implication dans la mort de sa femme. Mais les éléments accumulés contre lui par les enquêteurs étaient accablants le jeune homme de 34 ans et craqué en garde à vue avant d'être mis en examen dans la soirée pour "meurtre sur conjoint" . Reste que les enquêteurs ont encore beaucoup de questions à poser à Jonathan Daval, notamment sur les circonstances de la mort de sa compagne. Tour d'horizon des zones d'ombre qui reste.

# Que s'est-il passé dans la nuit du vendredi 27 octobre?

Résumons ce que l'on sait: après plusieurs jours de recherches intenses, le corps en partie calciné d'Alexia Daval découvert le lundi 30 octobre dissimulé sous les branchages dans le bois d'Esmoulins, près de Gray-la-ville (Haute-Saône), soit à quelques encablures du domicile du couple. Les résultats de l'autopsie tombent rapidement: m algré la combustion du corps, aucun élément ne permet de penser qu'elle est agressée sexuellement.

On sait que la jeune femme a reçu plusieurs coups de son conjoint avant d'être étranglé par ce dernier. Quand le drame s'est-il noué exactement? On ne connaît pas encore l'horaire exacte, mais d'après "l'Express " qui a eu accès au dossier judiciaire, tout commence le vendredi 27 octobre au soir, peu de temps après une soirée raclette qui s'est tenue chez les parents d'Alexia. Une dispute violente aurait alors mal tourné au retour du couple à son domicile.

La procureure de Besançon, Edwige Roux-Morizot, évoque une "dispute conjugale" qui serait "vraisemblablement" à l'origine du meurtre – et pas un "accident" comme avancé dans un premier temps par les avocats Jonathann Daval.

# Comment le corps a-t-il été brûlé?

La suite des événements est plus floue. Commentaire le meurtrier s'est-il "débarrassé" du corps de sa femme? Les enquêteurs penchent pour un scénario: Jonathann Daval aurait déplacé le cadavre de sa compagne dans la matinée de samedi en utilisant sa voiture de fonction, avant de tenter le feu du corps. Une opération en partie ratée, en raison du manque de produits combustibles à sa disposition.

"Il n'a jamais essayé de mettre le feu au corps d'Alexia", jure pourtant l'avocat du jeune informaticien Randall Schwerdorffer. Le corps d'Alexia Daval a pourtant bien été partiellement brûlé. Par qui? A ce stade, les enquêteurs semblent écarter l'hypothèse d'une complicité.

"Il a eu le mal à produire des aveux, enfermé dans sa posture, il a fini par tuer le meurtre, mais a reconnu l'avoir brûlé, c'est une atteinte au corps encore plus compliquée pour lui à expliquer, il n 'en était pas capable', avancer une source proche de l'enquête à "l'Express" .

Aussi, pourquoi Alexia a-t-elle été retrouvée importante à court de course et de baskets aux pieds? Toujours selon "l'Express", les gendarmes pensent que la jeune femme avait enfilé une tenue en rentrant chez elle, pour se mettre à l'aise, juste avant que la dispute n'éclate. Pour les baskets, c'est-à-dire son mari qui lui-même enfilait pour accréditer la thèse de la "joggeuse agressée".

# U relation de couple avec des tensions très fortes

C'est l'argument massue martelé depuis mardi par les deux avocats de Jonathann Daval: leur client est tout autant "une victime" qu'Alexia Daval voiture celle-ci aura avoir "accès de violence extrêmement importante à l'encontre de son compagnon ". Autrement dit, sans excuser l'acte criminel, la défense de l'explication par un climat conjugal tendu.

"Je suis un couple qui ne suis malheureusement pas l'un des conjoints était violent mais ce n'est pas celui que l'on attend", a déclaré déclarés mardi soir sur BFMTV Me Randall Schwerdorffer, des propos qui Marlène Schiappa

Qu'en était-il vraiment au sein de ce couple marié depuis deux ans ? L'enquête ne fait que débuter mais le téléphone commence à "parler". L'analyse des SMS échangés par le couple permet de découvrir une situation "tendue" entre Jonathan et Alexia, rapport toujours "l'Express", qui évoque les textos de la femme exprimant une "violence verbale".

Une source proche du dossier commun par l'hebdomadaire raconte:

"Dans les crises d'hystérie, il trouve un utilisateur de la force pour maîtriser son épouse."

Les parents d'Alexia ne veulent pas de leur côté s'épancher sur l'état des relations au sein du couple. Tout juste que-sur que la jeune femme suivait un traitement pour l'aider à tomber enceinte, ce qui rendait certain cristaliser quelques tensions. Selon leur avocat Me Florand, ils ont connaissance de la violence au sein du couple de leur fille.

"Dans ce couple, il y a une personnalité plus effacée et Alexia plus dominante, énergique, sportive, battante", un règlement rappelé Me Florand. C'est justement sur cette supposée relation "dominant / dominé" que la défense de Jonathann Daval va poursuivre sa stratégie de défense.

G. S.

 L'Obs "class =" img-profil "/> </figure>
</footer></div>
</pre>
<p><br />
<br /><a href=Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *