Canada : 6 corps retrouvés dans un jardin, un “serial killer” d’homosexuels inculpé

Canada : 6 corps retrouvés dans un jardin, un “serial killer” d’homosexuels inculpé


Bruce McArthur: six ans après l'affaire Magnotta voici le nom du nouveau tueur en série présumé qui défraie la chronique au Canada. Les restes de six corps ont été retrouvés au cours des fouilles engagées dans une propriété de Toronto ne disposait pas ce jardinier-paysagiste inculpé de meurtres en série d'homosexuels , a indiqué la police locale jeudi 8 février.

"Nous avons retrouvé les restes d'au moins six personnes" depuis les fouilles engagées il y a une dizaine d'heures, a indiqué Hank Idsinga, responsable de l'enquête de la police de Toronto, lors d'une conférence de presse télévisée.

«Nous avons identifié une partie de ces restes de corps en tant que ceux» d'Andrew Kinsman, victime du tueur présumé.

Andrew Kinsman, 49 ans, a été porté disparu depuis juin et avait eu une liaison avec Bruce McArthur, qui a été arrêté le mi-janvier et inculpé de la disparition et du meurtre de cinq personnes fréquentant les milieux homosexuels de Toronto .

D'autres inculpations sont attendues

Bruce McArthur, 66 ans, selon le responsable de l'enquête, analyse l'ADN prélevé sur les restes retrouvés et la police anticipe d'autres inculpations. Les fouilles se sont retrouvies jeudi dans le jardin d'une maison dont les propriétaires avaient une dépendance à la disposition de Bruce McArthur pour l'utilisation de son matériel de jardinier-paysagiste.

Selon la police, les propriétaires peuvent réintégrer leur maison mais ne peut pas avoir dans l'accès à leur jardin toujours occupé par les équipements d'excavation. Fin janvier, la police était qualifiée McArthur de "tueur en série" et avait été lancée aux habitants de Toronto qui lui confie l'entretien de leurs jardin et plaque-bandes au cours des dernières années.

Hank Idsinga. Les enquêteurs ont ciblé près de 30 jardins ou propriétés pour engager les fouilles et où «les personnes sont inculquées». Jeudi, la police a annoncé un élargissement de l'enquête avec les connexions entre les disparitions ou les homicides dans les milieux homosexuels au gré des déplacements du meurtrier présumé dans les autres provinces canadiennes et à l'étranger.

Les recherches des enquêteurs, selon Hank Idsinga, portent également "sur des ordinateurs, des téléphones portables et différentes applications en ligne".

"Nous avons délivré et délivré des mandats" pour ces enquêtes auprès des fournisseurs de télécommunication, a-t-il ajouté.

(Avec AFP)

 L'Obs "class =" img-profil "/> </figure>
</footer></div>
<p> <script async src=



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *