Chinese investors were reminded of 2008 crisis

Chinese investors were reminded of 2008 crisis



Affichage de la publication:
1

Le marché boursier chinois a connu vendredi la pire journée en deux ans, entraînée par la chute des "blue chips", marquant des inquiétudes accrues sur la bourse suite à l'effondrement du marché boursier américain la nuit dernière.

L'indice composite de Shanghai a chuté de 4,0% à 3 130,93 points, tandis que le CSI300, qui suivait la valeur des titres des plus grandes sociétés cotées à Shanghai et à Shenzhen, a perdu 4,3% et terminé la séance à 3,841.27 points. À un moment donné, les deux indices ont chuté de plus de 6%.

Il s'agit de la plus forte baisse d'une journée pour les deux indices depuis février 2016.

Tous les sous-indices sectoriels majeurs, aussi bien en Chine qu'à Hong Kong, sont devenus négatifs après les parts des sociétés du secteur financier et du secteur immobilier.

Dans le même temps, le marché boursier de Hong Kong a subi les pertes hebdomadaires les plus significatives depuis la crise financière mondiale. L'indice de la Bourse de Hong Kong Hang Seng a chuté de 3,1% à 29.507,42 points, et l'indice des sociétés chinoises négociées à Hong Kong, a perdu 3,9%, pour clôturer autour de 11.901,67 points. Pour cette semaine, Hang Seng a coulé de 9,5%, ce qui démontre la baisse hebdomadaire maximale depuis octobre 2008.

La raison la plus probable de cette forte baisse est une légère inflation et une liquidation de la position avant la longue période des vacances du Nouvel An.

Les inquiétudes concernant la santé de la deuxième plus grande économie du monde ont repris sur le marché après que les données publiées vendredi ont montré que l'inflation à la consommation et les prix à la production en Chine ont ralenti en janvier.

Source lien




Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *