TheMoneyIllusion » It’s not just about big government

TheMoneyIllusion » It’s not just about big government


Le récent accord budgétaire est encore pire que ce que j'imaginais. Voici Ravi Smith, de la section des commentaires précédente:

En abrogeant IPAB, qui est essentiellement un plafond sur les dépenses de Medicare, les républicains ont massivement augmenté la taille du gouvernement. À long terme, cela sera probablement plus important pour la durabilité que n'importe quel changement fiscal ou dépense immédiate.

Les conservateurs avaient l'habitude d'essayer de faire valoir que même si le GOP ne réduirait pas les dépenses, au moins ils ne l'augmenteraient pas aussi vite que les démocrates. Mais même cela n'est plus vrai, et la raison en est que le GOP n'est plus ni un petit gouvernement ni un grand parti gouvernemental; ils sont quelque chose de bien pire, le parti du capitalisme de copinage. Ils sont le parti qui oblige le Pentagone à dépenser de l'argent pour des armes qui, selon un seul expert militaire, sont inutiles. Ils sont le parti qui veut dépenser plus de dépenses dans le complexe industriel médical insatiable, même lorsque chaque expert en santé nous dit que les dépenses sont absolument sans valeur. Ils veulent consacrer plus d'argent à la grande agriculture, même si tous les économistes vous diront que cela ne fait rien pour empêcher que l'agriculture ne soit de plus en plus dominée par les gros agriculteurs.

Les démocrates veulent également dépenser beaucoup d'argent pour fournir des soins de santé, mais au moins, ils ont une raison légèrement défendable, offrant une couverture santé aux nécessiteux. Le GOP préférerait doubler les dépenses pour Medicare et les dépenses intenses sur Medicaid, tant qu'il a enrichi les gens riches dans l'industrie des soins de santé (tout en refusant la couverture pour les pauvres.)

Une chose que la gauche et la droite semblent être d'accord, c'est que le GOP est le petit parti du gouvernement. Cela explique pourquoi les médias accordent peu d'attention à ce fiasco. Mais ils ont tous deux tort. Le GOP est le parti du capitalisme de copinage: le petit gouvernement contre le grand gouvernement ne joue aucun rôle dans le débat politique moderne entre la droite et la gauche. L'Amérique est devenue un pays européen. Si c'est des bigots stupides contre des utilitaires stupides, je suis avec les utilitaires stupides.

Le droit utilisé pour se moquer du Parti démocrate prétend que les dépenses gouvernementales élevées ne nuisent pas à l'économie. Maintenant, je vois des conservateurs s'engager dans une «pensée magique» qui ferait honte aux libéraux des années 1960. Toute cette orgie de dépenses n'est pas un problème (on nous dit) parce que le GOP ne paiera pas pour cela avec des taxes plus élevées. Au lieu de cela, nous allons juste emprunter de l'argent! Je ne suis pas surpris que Trump pense de cette façon, il n'a jamais eu le moindre intérêt dans la réalité. Mais je suis un peu surpris par le nombre de conservateurs qui boivent du kool-aid.

Alors, laissez-moi le rendre vraiment simple. Il y a une tarte. Le GOP est sur le point de donner au secteur gouvernemental une part beaucoup plus grande de ce gâteau. Cela signifie que le secteur privé recevra une plus petite part de ce gâteau. Et aucune dépense déficitaire ne changera ce fait, à moins que vous croyiez que verser des centaines de milliards de dollars dans des vaisseaux et des avions sans but militaire, et dans un secteur médical hors de contrôle, fera magiquement "croître" le gâteau.

Voici la Revue Nationale :

Les dirigeants du Congrès républicain ont annoncé un accord avec les démocrates pour éliminer les plafonds de dépenses discrétionnaires de près de 300 milliards de dollars au cours des deux prochaines années. Les crédits augmenteront de 13% cette année. . .

[That 13% growth is in contrast to NGDP, which will rise by about 4.5%.  Think slices of the pie.]

Le Congrès républicain qui a agressivement poussé le président Clinton sur les dépenses a alors fait demi-tour et a approuvé la frénésie des dépenses domestiques du président Bush. Maintenant, le Congrès du GOP qui a admirablement combattu le programme de dépenses du président Obama est prêt à faire sauter les plafonds budgétaires sous le président Trump.

Voyons donc, nous n'obtenons des restrictions de dépenses que lorsque nous avons un congrès du GOP et un président démocrate. Pity Hillary n'a pas gagné. Sérieusement, je pense que les choses seraient à peu près les mêmes si Hillary avait gagné. Le GOP aurait fait un pas d'abolition d'Obamacare et une augmentation massive des dépenses domestiques en échange de réductions d'impôt sur les sociétés. (C'était ma prédiction avant les élections, et je suis encore plus convaincu aujourd'hui.) La seule différence est que nous n'aurions pas un bouffon embarrassant à la Maison Blanche, avec son doigt sur la gâchette nucléaire.

Hey Tea Party, comment va votre soutien pour Trump?

Tags:



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *