Orgies, viols et abus sexuels : ce que l’on sait des scandales qui touchent Oxfam

Orgies, viols et abus sexuels : ce que l’on sait des scandales qui touchent Oxfam


Le scandale entourant l'ONG Oxfam, confédération d'organisations humanitaires en Grande-Bretagne, étendre avec de nouvelles accusations, cette fois de viole contre certains de ses employés au Soudan du Sud. Oxfam est aujourd'hui dans le viseur du régulateur des organisations humanitaires.

"L'Obs" fait le point sur ce que l'on sait.

# Le début du scandale: Haïti

Oxfam aurait eu recours à des prostituées, avec l'argent de l'ONG, pendentif une mission en Haïti en 2010, rapportait vendredi 9 février le journal britannique "Le Temps" alors qu ' Oxfam nie avoir tenté d'étouffer l'affaire.

Oxfam pendentif une mission humanitaire, après le séisme de 2010 qui a fait près de 300 000 morts, dévoilé le quotidien londonien

]

Les travailleuses du sexe ont participé à des orgies dans les logements et les logements financés par l'ONG, selon une source qui a présidé à la vision des images d'une de ces soirées, où les prostituées portaient des t-shirts d Oxfam .

L'association caritative a débuté une enquête interne en 2011, qui a mis à jour à une "culture d'impunité" parmi les employés, sans parvenir à exclure que certaines escortes étaient mineures, écrit le "Times".

Selon le journal, le responsable d ' Oxfam à Haïti, Roland van Hauwermeiron, a démissionné sans subir de sanctions disciplinaires, bien qu'il ait supposé reconnu avoir des prostituées.

Deux autres hommes ont été démissionnés, et quatre autres ont été renvoyés. La justice haïtienne n'a pas été informée de l'affaire, aucune action en justice n'a été engagée.

# La directrice adjointe d'Oxfam démissionne

Dans la foulée des révélations du journal britannique, la directrice générale adjointe de l'ONG Oxfam démissionne le lundi 12 février.

Exprimant sa "tristesse" et sa "honte", à propos de "la conduite d'employés au Tchad et à Haïti […] incluant le recours à des prostituées", Penny Lawrence a annoncé sa démission de ses fonctions dans un communiqué, assurer "assumer l'entière responsabilité".

Tchad Tchad et son équipe "commenté" signalés avant qu'il ne soit rendu en Haïti ". "Nous n'avons pas répondu de manière adéquate", reconnait-elle.

L'annonce de la démission de Penny Lawrence intervient après un entretien du secrétaire d'État britannique au développement international, Penny Mordaunt, avec les responsables de l'ONG. Son ministère a déjà indiqué qu'il "réexaminait" son travail avec Oxfam.

Oxfam reçoit "moins de 10% de son financement total" du département britannique chargé du développement international, a indiqué samedi son PDG, espérant continuer à travailler avec le gouvernement.

Caroline Thomson, the new president of the board of administration of Oxfam, a été présenté comme excusé et annoncé dans un ensemble de mesures visant à renforcer la prévention et le traitement des affaires d'abus sexuel

"Nous continuons de nous attaquer aux problèmes culturels sous-jacents qui ont permis ce comportement", a-t-elle assuré dans un communiqué, ajoutant que "Oxfam" a maintenant une culture d'ouverture et de transparence et nous les tirons leçons des événements de 2011 ".

# Les révélations d'une ancienne dirigeante d'Oxfam

Les révélations d'une ancienne dirigeante d'un Oxfam allant jusqu'à l'accusateur de viols certains employés au Sud-Soudan, continue d'alimenter ce mardi 13 février le scandale touchant l'ONG britannique.

Helen Evans, directrice de la prévention interne à Oxfam entre 2012 et 2015, dénonce l'existence d'une culture d'abus sexuel au sein de certains bureaux, faisant état de viols ou tentatives de viols au sud-Soudan ou d'agressions sur des mineurs bénévoles dans des magasins d'après l'ONG au Royaume-Uni

Selon une enquête interne auprès de 120 personnes dans trois pays différents entre 2013 et 2014, entre 11 et 14% de personnel blessé victimes d'été ou témoins d'agressions sexuelles. Au Sud-Soudan, quatre personnes ont été victimes de viols ou de tentatives de violes. Sur Channel 4, elle révèle :

«Je ne suis pas enquêté sur les bénéficiaires de nos programmes d'aide.

Dans un autre cas, une agression d'un mineur par un adulte commise dans un magasin à donné à des poursuites, un t-elle révélé. Selon Canal 4, cinq cas de "comportements inappropriés" par des adultes sur des mineurs ont été relevés par Oxfam en 2012/2013, et sept l'année suivante.

Mark Goldring, directeur général de l'ONG, estimait qu'il n'y avait rien à ajouter au rapport établi par Helen Evans. This last a also fait partie de ses difficultés à obtenir plus de ressources pour mener à bien ces enquêtes.

Interrogé par la chaîne, Mark Goldring s'est excusé pour n'avoir "pas agi assez rapidement". Mais il a assuré avoir pris la question "au sérieux".

"Diffusion de la preuve par la vérification des faits, par la formation, par le développement d'une ligne d'assistance téléphonique."

Il a exclu de ses fonctions, sauf si le conseil d'administration lui a fait la demande.

# Et ensuite?

Penny Mordaunt, secrétaire d'État au développement international, à la tête de toutes ces accusations, écrit à toutes les ONG pour leur demander de renforcer leurs procédures de contrôle.

Oxfam [fr][in English] la réaction de la direction.

Pour Mike Jennings, directeur des études sur le développement à l'École des études orientales et africaines de Londres, les situations d'urgence constituant un environnement propice aux comportements abusifs. A l'AFP, il explique:

«Vous avez des personnes extrêmement vulnérables, qui a tout perdu souvent, et d'autres qui ont accès à des ressources, qui leur donne leur pouvoir. ".

Il estime que les organisations humanitaires doivent concilier deux objectifs contradictoires, entre la nécessité de mettre en place des procédures internes de contrôle, et les attentes des donneurs.

"Beaucoup de gens ont dû dépenser trop d'argent pour l'administration, et pas assez sur le terrain", souligne-t-il.
"Mais pour éviter ce type de comportement, vous devez mettre en place des contrôles."

Les abus sexuels sont une pratique courante dans le milieu humanitaire, un mardi sur la BBC Megan Nobert, une jeune femme qui avait été droguée et violée par un confrère quand travaillait pour un programme de l'ONU au Soudan du Sud en 2015. Elle a mis en place une organisation, Rapport L'abus, pour rapporter et documenter les faits, et avoir été dépassé par les sollicitations.

"La communauté humanitaire n'est que la dernière sur la liste", estime-t-elle, dans la lignée du scandale Weinstein ou de la campagne #MeToo.

"Elle doit maintenant se pencher publiquement sur un problème qu'elle a résolu avec succès."

William Hague, appelé le gouvernement consacré à l'aide au développement est régulièrement critiqué par certains élus conservateurs, qui appellent à réduire, l'ancien ministre des Affaires étrangères, William Hague, a appelé le gouvernement à ne pas couper ces aides au prétexte du scandale actuel qui ternit l'image des ONG.

"Réduire ces budgets serait une erreur", écrit dans le " Daily Telegraph" jugeant qu'il existe "un impératif stratégique et moral de fournir une aide aux démunis plus."

(Avec AFP)

 L'Obs "class =" img-profil "/> </figure>
</footer></div>
</pre>
<p><br />
<br /><a href=Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *