Should We Use Probability in Economics?

Should We Use Probability in Economics?


L'économie moderne en plus des mathématiques sophistiquées emploie également des distributions de probabilité. Quelle est la probabilité? La probabilité d'un événement est la proportion de fois où l'événement se produit à partir d'un grand nombre d'essais.

Par exemple, la probabilité d'obtenir des têtes quand une pièce est lancée est de 0.5. Cela ne veut pas dire que quand une pièce est jetée 10 fois, on obtient toujours cinq têtes.

Cependant, si l'expérience est répétée un grand nombre de fois, il est probable que 50% seront obtenus. Plus le nombre de lancers est grand, plus l'approximation est proche.

Alternativement, disons qu'il a été établi que dans une zone particulière, la probabilité que les maisons de bois attrapent le feu est de 0,01. Cela signifie que sur la base de l'expérience, en moyenne, 1% des maisons en bois prendront feu.

Cela ne signifie pas que cette année ou l'année suivante, le pourcentage de maisons qui prennent feu sera exactement de 1%. Le pourcentage pourrait être de 1% ou pas chaque année. Cependant, avec le temps, la moyenne de ces pourcentages sera de 1%.

Cette information, à son tour, peut être convertie en coût des dommages causés par le feu, établissant ainsi le bien-fondé de l'assurance contre le risque d'incendie. Les propriétaires de maisons en bois pourraient décider de répartir le risque en créant un fonds.

Chaque propriétaire d'une maison en bois contribuera une certaine proportion au montant total d'argent requis pour couvrir les dommages causés aux propriétaires dont les maisons seront endommagées par l'incendie.

Notez qu'une assurance contre le risque d'incendie ne peut avoir lieu que parce que nous connaissons sa distribution de probabilité et parce qu'il y a assez de propriétaires de maisons en bois pour répartir le coût des dommages de feu entre eux, afin que la prime ne soit pas excessive. ]

Dans ses écrits, Ludwig Von Mises a étiqueté ce type de probabilité comme une probabilité de classe. Selon Mises,

La probabilité de classe signifie: nous savons ou supposons connaître, en ce qui concerne le problème concerné, tout ce qui concerne le comportement de toute une classe d'événements ou de phénomènes; mais à propos des événements ou des phénomènes singuliers réels, nous ne savons rien, mais ils sont des éléments de cette classe.

Ainsi, les propriétaires de maisons en bois sont tous membres d'un groupe ou d'une classe particulière qui va être affecté de la même façon par un incendie.

Nous savons qu'en moyenne, 1% des membres de ce groupe vont être touchés par le feu. Cependant, nous ne savons pas exactement qui il sera.

L'important pour l'assurance est que les membres d'un groupe doivent être homogènes en ce qui concerne un événement particulier.

Pourquoi la distribution de probabilité n'est-elle pas pertinente en économie?

En économie, nous ne traitons pas de cas homogènes. Chaque observation est un événement unique, non répétable, qui n'est membre d'aucune classe – c'est une classe à part entière.

Par conséquent, aucune distribution de probabilité ne peut être établie. (Encore une fois, la distribution des probabilités repose sur l'hypothèse que nous traitons des cas homogènes.)

Prenons par exemple les activités entrepreneuriales. Si ces activités étaient homogènes avec les distributions de probabilité connues, alors nous n'aurions pas besoin d'entrepreneurs.

Après tout, un entrepreneur est un individu qui organise ses activités pour découvrir les besoins futurs des consommateurs. Cependant, les exigences des gens ne sont jamais constantes en ce qui concerne un bien particulier.

Puisque les activités entrepreneuriales ne sont pas homogènes, cela signifie que la distribution des probabilités pour les retours d'entreprises ne peut pas être formée.

Par exemple, la première année, une activité entrepreneuriale a généré un retour sur investissement de 10%. Dans l'année deux une autre activité entrepreneuriale a produit un rendement de 15%. Au cours de la troisième année, une troisième activité entrepreneuriale a généré un rendement de 1% et une quatrième activité entrepreneuriale a généré un rendement de 2% la quatrième année. La moyenne de ces rendements est de 7%.

Cependant, cela ne signifie nullement que nous pouvons établir une distribution des probabilités sur la base que l'on peut établir pour le risque d'incendie, ou pour obtenir des têtes en lançant une pièce.

Les rendements de diverses années sont le résultat d'activités entrepreneuriales spécifiques. Ces activités ne sont pas homogènes et ne peuvent pas être considérées comme appartenant à la même classe.

Le profit émerge lorsque l'entrepreneur découvre que les prix de certains facteurs sont sous-évalués par rapport à la valeur potentielle des produits que ces facteurs, une fois employés, pourraient produire.

En reconnaissant l'écart et en faisant quelque chose à ce sujet, un entrepreneur supprime l'écart, c.-à-d., Élimine le potentiel de réaliser un profit supplémentaire.

La reconnaissance de l'existence de profits potentiels signifie qu'un entrepreneur avait des connaissances particulières que les autres n'avaient pas. Avoir cette connaissance unique signifie que les profits ne sont pas le résultat d'événements aléatoires.

Mises a étiqueté ceci comme une probabilité de cas qu'il a définie comme,

La probabilité de cas signifie: Nous connaissons, en ce qui concerne un événement particulier, certains des facteurs qui déterminent son issue; mais il y a d'autres facteurs déterminants dont nous ne savons rien.

Mises a soutenu que la probabilité de cas n'est ouverte à aucune sorte d'évaluation numérique. L'action humaine ne peut pas être analysée de la même manière que l'on analyserait des objets où la probabilité de classe est pertinente.

Pour donner un sens aux données en économie, il faut l'examiner non pas au moyen de méthodes statistiques, mais en essayant de saisir et de comprendre comment elles ont émergé.

L'hypothèse que l'économie traditionnelle rend cette distribution de probabilité valide en économie conduit à des résultats absurdes.

Car il ne décrit pas un monde d'êtres humains qui exercent leur esprit à faire des choix, mais des machines.

L'utilisation des probabilités dans les analyses économiques implique que les diverses données économiques ont été générées par un processus aléatoire en raison du fait de lancer une pièce de monnaie. (Nous avons déjà vu que ce n'est pas le cas en ce qui concerne les profits des entreprises).

Notez que aléatoire signifie arbitraire, c'est-à-dire sans méthode ni décision consciente. Cependant, si cela avait été le cas, les êtres humains ne pourraient pas survivre trop longtemps.

Afin de maintenir leur vie et leur bien-être, les êtres humains doivent agir consciemment et délibérément. Ils doivent planifier leurs actions et employer des moyens appropriés.

Maintenant, si la probabilité numérique ne peut être établie objectivement en économie, qu'en est-il de la probabilité subjective? Au moment où l'on entre dans les attributions subjectives des nombres, on pourrait dire n'importe quoi.

On pourrait dire que d'après les sentiments personnels, il y a une forte probabilité de récession dans quelques mois. Alternativement, on pourrait dire qu'il estime que le marché boursier doit corriger très bientôt.

Cette façon d'énoncer des choses dérivées de l'expérience personnelle ou de la connaissance d'un individu.

Nous suggérons que cela fait partie de la probabilité de cas, c'est-à-dire que nous connaissons, en ce qui concerne un événement particulier, certaines choses, mais il y a d'autres facteurs déterminants dont nous ne savons rien.

Par exemple, nous savons qu'une augmentation de la masse monétaire exercera probablement à l'avenir une pression à la hausse sur les prix des marchandises.

Nous ne pouvons toutefois pas être sûrs que les prix vont augmenter, car il pourrait y avoir d'autres facteurs de compensation dont nous ne savons rien. Il ne sera pas très utile d'assigner arbitrairement des probabilités numériques ici.

Résumé et conclusions

Contrairement à la pensée populaire, la probabilité numérique n'est pas applicable en économie. La probabilité numérique est pertinente dans la sphère non économique où des cas homogènes sont observés. En économie, nous ne traitons pas de cas homogènes.

Chaque observation est un événement unique, non répétable, provoqué par une action particulière des individus. Par conséquent, aucune distribution de probabilité ne peut être établie. L'action humaine ne peut pas être analysée de la même manière que l'on analyserait des objets. Pour donner un sens à une donnée historique, il faut l'examiner non par des méthodes statistiques, mais en cherchant à saisir et à comprendre comment elle a émergé.

L'hypothèse selon laquelle l'économie traditionnelle fait que la distribution de probabilité existe et peut être quantifiée conduit à des résultats absurdes. Car il ne décrit pas un monde d'êtres humains qui exercent leur esprit à faire des choix, mais des machines.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *