Tsipras recadre Mélenchon : “Nous, nous sommes à gauche pas seulement en paroles”

Tsipras recadre Mélenchon : “Nous, nous sommes à gauche pas seulement en paroles”


En trois ans, le premier ministre grec, Aléxis Tsípras, chef du parti de gauche radicale Syriza, a sorti son pays du Le chef de Syriza serait-il devenu un traître? accusent Jean-Luc Mélenchon qui, fin janvier, a demandé son exclusion du Parti de Gauche européenne?

Interrogé par "l'Obs", Tsípras lui rétorque:

"Nous sommes plus à gauche que Mélenchon, nous, nous sommes à gauche en pratique et pas seulement en paroles."

Il a été créé plus de 300.000 emplois depuis 2015. "Nous avons créé plus de 300.000 emplois depuis 2015." Et une bonne nouvelle pour ses concitoyens: la sortie du plan d'aide européen et de la tutelle bruxelloise, qui devrait être l'été.

Grèce: "Au-delà des chiffres, des êtres humains ont subi la récession de plein fouet"

"La Grèce est de retour Notre obsession n'est pas de revenir à l'époque où les gouvernements ne pensaient à dépenser plus, mais de créer plus d'emplois", assure Tsípras, qui parle sans complexe de "compétitivité" ", between that its minister in the social political, same place of use forget to Grecs their loss of power purchase.

Sophie Fay

 Sophie Fay "classe =" img-profil "/> </figure>
</footer></div>
</pre>
<p><br />
<br /><a href=Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *