Pourquoi les baskets géantes sont la révolution de notre époque

Pourquoi les baskets géantes sont la révolution de notre époque


Quelqu'un m'a demandé l'autre jour si quelque chose a choisi restait de ce mode d'aujourd'hui qui a tant l'air d'' une redite. Voici une anecdote qui prouve bien que, quand même, rien n'est comme avant.

J'allais pour m'acheter des baskets, à Londres. J'essayais toutes sortes de paires et aucune ne me paraissait assez grosse. Je suis pourtant habitué à ces ovnis que sont les baskets, aujourd'hui.

Il y a deux ans, j'ai acheté des Huarache, ce modèle de Nike que tous mes amis ont choisi trop ahurissant. Et pourtant, là, dans la même boutique Nike, les mêmes Huarache m'ont fait l'effet de chaussons de danse. Je les trouvais trop fines, ça ne débordait pas assez sur les côtés.

La semelle ne ressemble pas assez aux socles d'une soucoupe volante, pas plus qu'inscrit pattes d'un dinosaure amusant. Ça fait plus ovni du tout!

C'est là qu'est l'ego

En quelques mois, les baskets se sont métamorphosées. Elles doivent être surnaturelles, ou ne pas être. Les semelles, si elles ne sont pas archi-épaisses, ne méritent pas de vivre. Je ne sais pas ce que nous essayons de par nos pieds, ces temps-ci.

Peut-être qu'on veut avancer dans la vie sur coussin d'air – il y a tellement de bosses partout. Peut-être qu'on s'en appelle sans maigrir – voiture, dans les grosses chaussures, les chevilles apparaissent plus fines, par effet d'optique. Peut-être qu'on a peur de perdre nos pieds, alors sur les faits très gros. Peut-être qu'on a peur de perdre pied?

Faites l'expérience: regardez les pieds des gamins, et vous êtes maintenant là qu'est leur ego, et même leur Lego, avec ces chaussures ressemblent à des jouets. Eh bien tout ça, c'est quelque chose à nous, de notre époque. Nous avons acheté ces pieds de Mickey. Plus personne n'est "dans ses petits souliers". Alors, ça dure le temps que ça dure.

N'empêche, essayez des grosses paniers avec votre pantalon de costume ou avec votre jupe droite si vous êtes une femme et vous êtes vu que là-dessus, sur vole un peu. Et on gagne des milles de mode.

Sophie Fontanel

 Sophie Fontanel "class =" img-profil "/> </figure>
</footer></div>
</pre>
<p><br />
<br /><a href=Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *