Quotation of the Day… – Cafe Hayek

Quotation of the Day… – Cafe Hayek


… est tiré de la page 146 du grand volume de 1984 de l'historien économique de l'Université Wesleyan, Stanley Lebergott, Les Américains: Un bilan économique :

Le dossier américain suggère que «le progrès était en fait la grande base du pays». Les traditions, les lignes de classe, l'histoire intégrée – tout cela a dominé la technologie aux États-Unis beaucoup moins que dans ces pays d'où viennent les immigrants. Peu d'Américains ont demandé le statut ou l'héritage de quiconque proposait une nouvelle procédure, un nouveau produit. Ils ont plutôt demandé: ça va marcher? Cette attitude pragmatique a conduit à un développement persistant de meilleurs articles – d'un carottier à pommes pour sauver du travail pour la ménagère, à un moteur composé qui a conduit les navires à vapeur plus rapidement.

DBx : La croissance économique est indissociable de la destruction créative de moyens plus anciens et moins efficaces de produire des biens et services précieux par la découverte et l'application de nouvelles, plus efficaces ( c'est-à-dire moins de gaspillage) des moyens de produire des biens et services de valeur. Et il est bon de se rappeler que trouver et utiliser de nouvelles sources d'approvisionnement moins coûteuses est en soi une variété de destruction créatrice. Le brillant entrepreneur dont l'idée d'améliorer l'expédition réduit de cinq pour cent le prix des automobiles importées vendues en Amérique n'est pas moins ou plus digne d'applaudissement que l'ingénieur dont la brillante idée d'améliorer une machine réduit de cinq pour cent le coût de production des automobiles. Michigan. Il est également bon de se rappeler que les consommateurs de ces automobiles ne bénéficient pas moins ou plus de l'innovation antérieure que de la dernière innovation, et que certains emplois sont détruits dans l'économie nationale, pas moins par la dernière innovation que par la précédente. […]
Une page avant la citation ci-dessus dans le livre de Lebergott, nous lisons ceci: «Les navires à vapeur étaient plus rapides, donnant moins de temps au choléra et à la fièvre jaune que les longs voyages à la voile. En conséquence, les décès sur les bateaux à vapeur (d'Europe en 1867-1872) ne représentaient en moyenne que le dixième de ceux des voiliers. »L'innovation testée sur le marché ne rend pas seulement notre vie plus facile et plus riche en biens matériels. sauve nos vies de manières trop peu remarquées.

Commentaires




Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *