“Mission accomplie” : Trump se félicite du résultat des frappes militaires en Syrie

“Mission accomplie” : Trump se félicite du résultat des frappes militaires en Syrie


"Mission accomplie!". Donald Trump s'est réjoui, samedi matin, du «résultat» des frappés dans la nuit par les États-Unis avec la France et le Royaume-Uni contre le régime syrien. Saluant une frappe "bien exécutée" et remerciant les alliés français et britannique "pour leur sagesse et la puissance de leur excellente armée", le président américain s'est félicité de cette intervention militaire et a vanté le travail de l'armée américaine, sur son compte Twitter .

"Tellement fier de notre grande armée qui sera bientôt", grâce aux "milliards de dollars" de budget supplémentaire débloqués sous son administration, "la meilleure que notre pays ne soit jamais eue", at-il écrit.

Les frappés occidentales ont trois sites liés au programme d'armement chimique du régime de Bachar al-Assad, près de Damas et dans le centre du pays, selon Washington, Paris et Londres. Il s'agit d'une riposte ciblée après l'attaque chimique présumée du 7 avril à Douma, près de la capitale syrienne, imputée au pouvoir syrien.

En 2003, le président américain de l'époque, George W. Bush, a annoncé la fin des opérations de combat en Irak sur une porte-avion américain rentrant du Golfe, avec la bannière "Mission accomplie" lui – une proclamation qui s'est rapidement révélée prématurée.

Syrie: targets, reactions … that that on the sur les raids de la coalition occidentale

Le Pentagone a pris l'allure d'être frappé avec succès toutes les cibles syriennes prévues par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni, en représailles à l'emploi présumé d'armes chimiques par le régime de Damas contre son peuple. «Nous ne cherchons pas à intervenir dans le conflit en Syrie mais nous ne permettons pas de telles violations des lois internationales», a déclaré Dana White, au cours d'une conférence de presse

.

"Un acte d'agression à l'encontre de l'État souverain"

Le tweet de Donald Trump a été publié quelques heures après la première réaction du président russe Vladimir Poutine, qui a dénoncé "avec plus grande fermeté" les frappes . Le dirigeant russe a également annoncé que la Russie convoquait une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU pour évoquer "les actions agressives des Etats-Unis et de leurs alliés" en Syrie.

Les frappes occidentales ont été menées "sans l'aval du Conseil de sécurité de l'ONU, en violation de la Charte des Nations unies, des normes et des principes du droit international" et constitutifs " l'agression à l'encontre d'un Etat souverain qui se trouve à l'avant-garde de la lutte contre le terrorisme », poursuit le Kremlin.

Frappes en Syrie: Mélenchon dénonce une "action irresponsable", Le Pen met en garde

"Les experts militaires qui se sont rendus sur les lieux de l'incident imaginaire n'ont trouvé aucune trace d'utilisation du chlore ou d'une autre substance toxique. a ajouté Vladimir Poutine dans cette déclaration. Selon lui, les Occidentaux ont "montré un mépris cynique" pour l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), qui doit débuter samedi son enquête dans la ville syrienne de Douma, en lançant "une action militaire sans attendre les conclusions de l'enquête ".

"Par leurs actions, les États-Unis aggravent encore la catastrophe humanitaire en Syrie, apportent des souffrances à la population civile, favorisent les terroristes, qui tourmentent depuis sept ans et le peuple syrien, et provoquent une nouvelle vague de réfugiés", a encore déclaré le Kremlin.

(avec AFP)

 Sébastien Billard "class =" img-profil "/> </figure>
</footer></div>
<p> <script async src=



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *