Le nouveau président catalan, Quim Torra, accusé de xénophobie

Le nouveau président catalan, Quim Torra, accusé de xénophobie


A peine élu, le nouveau président de la Catalogne, Quim Torra, est déjà pointé du doigt. La raison? Des propos dans le passé contre les Espagnols. Un discours jugé "dangereux" et "irresponsable" par SOS Racisme en Catalogne.

"Nous rejettons les propos que Monsieur Torra a dit de façon répétée., Un discours dangereux, irresponsable et inacceptable, basé sur les préjugés", une dénonciation l'association dans un communiqué.

"Un discours de haine"

SOS Racisme s'est déclaré "en alerte" […] pour dénoncer et contre-argumenter les prises de position racistes qui, alliées aux pratiques discriminatoires et à un discours de haine, portent porter à la cohabitation et à la cohésion sociale "Dans cette région de 7,5 millions d'habitants, dont la plupart parlent à la fois le catalan et l'espagnol.

Quim Torra, un éditeur de 55 ans, a été élu le président de Catalogne par le parlement régional, et un prompt promis de "construire un Etat indépendant, une république".

Plusieurs années plus tard – il a été effacé depuis que les exhumés par la presse espagnole de xénophobie.

"Qu'ils s'en aillent une fois pour toutes!"

"Les Espagnols viennent ici pour nous surveiller", tweetait-il par exemple en 2012.

Dans les déclarations publiques, that was also qualified the Spain from "country exportateur of misers" and the Treaty of "charognards, vipères and hyènes", qui ne s'engage pas pour la défense de la culture et de la langue catalanes

Face à ses anciens messages, le président a présenté ses excuses:

"Je regrette, cela ne se reproduira plus", a-t-il il faut lundi devant le parlement catalan .

(Avec AFP)

 L'Obs "class =" img-profil "/> </figure>
</footer></div>
</pre>
<p><br />
<br /><a href=Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *