Quels sont les Européens plus sensibles aux inégalités sociales ? Nous (et les Allemands)

Quels sont les Européens plus sensibles aux inégalités sociales ? Nous (et les Allemands)


Un point commun entre les peuples allemands et français? L'attention
portée à la question des inégalités sociales. Selon le sondage réalisé par Kantar Public dans quatre pays européens, 83% de nos voisins d'outre-Rhin et 74% de nos concitoyens, il s'agit d'un "problème
majeur".

Merkel pénalisée

Particulièrement revendicatifs, les Allemands considèrent même à 82% que les écarts entre les richesses et les pauvres sont accumulés pendant les dix dernières
années, contre 64% des Français. «L'augmentation des inégalités est l'un des reproches majeurs que l'opinion allemande fait à Angela Merkel, bien plus que la gestion de la question des migrants comme sur le croit", observe Emmanuel Rivière, directeur de Kantar Public France.

La perception du sujet est très différente dans les deux autres pays étudiés par le Centre Kantar sur le futur de l'Europe: aux Pays-Bas, 59% des Hollandais pensent que les inégalités ont augmenté depuis dix ans et au Royaume-Uni, seulement 36%. On peut y voir la confirmation d'une fracture entre les pays de tradition sociale (France et Allemagne) et les pays plus les libéraux (Pays-Bas, Royaume-Uni).

Macron attendu

Assurer les soins de santé, donner un revenu décent aux personnes âgées et aux bourses aux étudiants défavorisés: les attentes principales des opinions convergent dans les quatre pays.

Une spécificité française? Plus de la moitié des descendants des sans-culottes il est le devoir de réduire les inégalités entre les riches et les pauvres. "Il serait dans l'intérêt du gouvernement Macron d'être plus attentif à cette attente", note Emmanuel Rivière. Un bon entendeur, salut!

Sylvain Courage

 L'Obs "class =" img-profil "/> </figure>
</footer></div>
</pre>
<p><br />
<br /><a href=Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *