Conquête spatiale : la Chine va explorer la face cachée de la Lune

Conquête spatiale : la Chine va explorer la face cachée de la Lune


De la face cachée de la lune, nous connaissons depuis 1959 des photographies. Bientôt, on le sait, on peut le faire avec les Chinois: lundi 21 mai (heure locale, 23h28 heure de Paris), la Chine a lancé une fusée Longue Marche-4C depuis la base de lancement de Xichang (sud-ouest).

Elle emporte le satellite Queqiao (le "pont des pies" en chinois, d'après une légende ), un satellite relais chargé d'assurer les communications entre la Terre et un petit robot qui apprécie déployé sur la face cachée de la lune courant 2018, selon l'agence spatiale chinoise.

Lors de l'arrivée du robot téléguidé sur la Lune, le satellite se trouve à un endroit où il lui est possible d'assurer les échanges avec Terre, tout en ayant dans sa ligne cachée de la lune.

Une première dans l'histoire de la conquête spatiale

Zhang Lihua, responsable du projet de satellite, cité par l'agence Chine nouvelle, s'est félicité:

"Ce lancement est une étape cruciale pour la Chine dans son objectif de devenir le premier pays à envoyer une sonde capable d'alunir en douceur et d'explorer la face cachée de la Lune."

50 ans après, va-t-on (enfin) retourner sur la Lune? Le satellite, qui doit rejoindre fin mai une orbite à 455 000 km autour de la Terre, piloté par les techniciens sur Terre du robot Chang'e-4 ( il tire son nom d'une déesse de la mythologie chinoise ).

 La face cachée de la lune "width =" 500 "/> </p>
<p style= La face cachée de la lune (en bas, le bassin Pôle Sud-Aitken, où se pose le robot chinois) en novembre 2015 – Nasa / Wikimedia Commons

La face cachée de la lune désigne l'hémisphère de l'astre lunaire qui n'est pas visible depuis la Terre. Elle n'a jamais été explorée. Le robot arriva d'ici six mois dans le bassin Pôle Sud-Aitken une zone supposée avoir un grand potentiel pour les recherches, selon la Chine nouvelle.

Les grands projets lunaires de la Chine

Ce sera le deuxième véhicule téléguidé chinois sur la lune. En 2013, la Chine a déjà fait débarquer un rover nommé "Lapin de jade". Celui-ci avait connu des périodes de temps, mais avait toujours pu être l'objet de la surface lunaire pendentif 31 mois, bien au-delà de sa durée de vie prévue
Un autre robot (Chang'e-5) devrait être envoyé sur la lune en 2019 pour y collecter des échantillons et les ramener sur Terre.

Espace: que va faire la Chine sur la face cachée de la lune? La Chine investit des milliards d'euros dans son programme spatial, coordonné par l'armée. Le pays espère avoir une station spatiale habitée d'ici à 2022, et envoie à terme des humains sur la Lune.

Les Chinois sont les plus avancés dans leur programme d'exploration lunaire, mais ils sont pas les seuls à regarder à notre satellite : les Etats-Unis ont un projet de station spatiale orbitale, en partenariat avec la Russie et plusieurs entreprises ayant des vues sur la lune, en orbite au sol

T. N. (avec AFP)

 Thierry Noisette "class =" img-profil "/> </figure>
</footer></div>
</pre>
<p><br />
<br /><a href=Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *