Macron promet qu’il n’y aura pas de “nouvel impôt”, ni local, ni national

Macron promet qu’il n’y aura pas de “nouvel impôt”, ni local, ni national


Face aux journalistes Jean-Jacques Boudin et Edwy Plenel sur BFMTV dimanche soir, Emmanuel Macron a sa sa politique fiscale, accusée d'être favorable aux plus riches

Le président a précisé qu'il ne fut jamais cru à la fameuse "théorie du ruissellement" cette idée selon laquelle il serait bon pour l'économie d'augmenter la richesse des plus fortunés .

" La théorie du flux, je ne crois pas.", A-t-il précisé.

Mais il a assuré qu'il assume les gestes fiscaux qui ont été faits, comme la suppression de l'ISF.

La "théorie du ruissellement", fable des années 1980

Réponse de Jean-Jacques Bourdin, chef de l'Etat justifie la hausse de la CSG pour 60% des retraités au nom de la solidarité intergénérationnelle. "Oui, on a demandé un effort pour pouvoir justement réussir à réduire les cotisations sociales salariales de tous les travailleurs de France pour que le travail paie mieux. Mais je n'ai pris personne en traître, je l'avais annoncé pendentif la campagne ", at-il expliqué.

Il avait déjà pris ce poids qui pèse sur les retraités devant Jean-Pierre Pernaut jeudi, remerciant les "efforts" qui leur sont demandés. Face à Jean-Jacques Bourdin, il a insisté:

"Les décisions que nous prenons, elles améliorent le pouvoir d'achat des travailleurs."

Vantant la suppression de la taxe d'habitation, une mesure à destination des classes moyennes, Emmanuel Macron a assuré qu'il n'y aura pas de «nouvel impôt», ni local, ni national, pour la compenser. "Je Il n'y a pas d'augmentation de la pression" fiscale d'ici à 2022, un-t-il promis.

 L'Obs "class =" img-profil "/> </figure>
</footer></div>
</pre>
<p><br />
<br /><a href=Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *