Après l’ouragan, les inondations menacent dans l’est des Etats-Unis

Après l’ouragan, les inondations menacent dans l’est des Etats-Unis


La tempête Florence qui a déjà fait au moins 13 morts sur la côte atlantique américaine, menace toujours de faire des ravages au cours du week-end en raison de la "quantité de monumentales" de la pluie et des inondations qu'elle provoque, selon les autorités qui ont averti les habitants de n'essayer de rentrer chez eux.

Selon les médias américains, CNN, le bilan prévisionnel à " au moins 13 morts ": 10 décès en Caroline du Nord, trois autres en Caroline du Sud, dont une femme de 61 ans tuée vendredi quand elle est une heurté un arbre couché sur la route.

Les rafales de vent et la pluie diluvienne ont fait des dégâts. De nombreuses routes sont coupées par des arbres et des poteaux électriques arrachés, ou encore par des crues soudaines.

La dépression "déverse des quantités monumentales de pluie", mise en garde Roy Cooper, le gouverneur de Caroline du Nord (sud-est), l'Etat plus durement frappé. Malgré la sécurité des ordres d'évacuation sur la côte, vous n'avez pas de sécurité en allant, a-t-il dit à ses administrateurs impatients de rejoindre leur domicile.

Plusieurs localités des deux Etats de Caroline se sont rendues à leur tour samedi des arrêtés d'évacuation en prévision d'instances. La tempête "va dire des inondations catastrophiques sur les zones de Caroline du Nord et de Caroline du Sud", a averti Steve Goldstein, responsable de l'Agence nationale des sciences et des techniques (NOAA) "prêt, presque à l'arrêt" de la tempête.

"Un TGV traversant le salon"

Les autorités s'attachent maintenant à évacuer l'eau et à porter des secours aux habitants par les eaux. Autour de la ville de Hampstead, sur la côte de Caroline du Nord, des habitants évacués de rentrer chez eux pour constater les dégâts malgré les routes inondées, selon un reporter de l'AFP.

Une partie de la ville de New Bern, environ 30.000 habitants, est sous les eaux depuis vendredi, piégeant des habitants. La cité touristique est située à la confluence des rivières Neuse et Trent et proches d'un estuaire.

Enseignant retraité, Charles Rucker a acheté une maison où il a passé plus de cinq nuits quand la tempête s'est abattue, dans le but de stimuler les eaux de trois mètres. Il témoigne:

"Ça fait comme un TGV traversant le salon. Je n'ai jamais rien vu de semblable, j'ai eu vraiment peur."

Plus de 400 personnes ont été secourues et 4 200 maisons ont été endommagées, a déclaré dimanche le maire de New Bern, Dana Outlaw.

Plus de 800.000 employés sont privés de courant samedi en Caroline du Nord, selon les services de gestion des urgences.

Florence, qui s'affranchit de la vitesse de pointe à 9 km / h avec les évents de 65 km / heure qui se propose de suivre l'évolution de la situation dans le pays, selon le bulletin de 2 heures GMT diffusé par le centre national des ouragans (NHC).

Le président américain Donald Trump doit se rendre en début ou milieu de semaine prochaine dans les régions affectées.

(Avec AFP)

 L'Obs "class =" img-profil "/> </figure>
</footer></div>
</pre>
<p><br />
<br /><a href=Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *