En Syrie, les premières municipales depuis 2011

En Syrie, les premières municipales depuis 2011


Le régime de Bachar al-Assad organise ses premières premières municipales depuis 2011, un examen de la situation majeure du territoire syrien à la faveur des Succès militaires au cours des dernières années de guerre.

Les bureaux de vote ont ouvert dimanche à 7 heures locales (5 heures en France métropolitaine) et restent ouverts jusqu'à 19 heures dans les zones contrôlées par le régime, soit près des deux tiers du pays.

"Plus de 40.000 candidats sont en lice pour 18.478 sièges dans toutes les provinces", a indiqué l'agence de presse officielle syrienne sana. La majorité des candidats sont affiliés au parti Assad, le Baath, qui laisse certains habitants sceptiques.

"Pourquoi votant? Soyons honnêtes, est-ce que quelque chose va changer?" Interrogé par l'AFP, il ajoute:

"Tout le monde dit que les résultats sont connus d'avance pour un parti dont les membres font un processus qui s'apparente davantage à une nomination que pour une élection."

Les nouveaux conseillers municipaux doivent avoir plus de responsabilités que leurs prédécesseurs, notamment dans les domaines de la reconstruction et du développement urbain, ont érigé comme une priorité par le président syrien.

Dernière présidentielle en 2014

Le dernier examen municipal a été organisé en décembre 2011, au début de la guerre qui ravage désormais le pays depuis plus de sept ans et à plus de 360 ​​000 personnes et l'exil de millions d'habitants. L'économie est elle en lambeaux.

Le conflit en Syrie au début du mois de mars 2011, avec la répression par le régime de manifestations réclamant des réformes démocratiques dans le sillage du Printemps arabe. Une partie des opposants alors pris les armes puis le conflit s'est complexifié avec l'implication de puissances et de mouvements étrangers, ainsi que des djihadistes comme le groupe Etat islamique.

En difficulté dans les premières années, le président Assad a reconquis of larges portions of the multispace 48 La principale région qui échappe à son contrôle se trouve dans la province d'Idleb (nord-ouest), où la population vit dans une campagne offensive des troupes gouvernementales par la Russie.

Outre les municipalités, le régime organisé, le début de la guerre, les lois et règlements en 2016 dans les pays du pays qu'il contrôle. La dernière présidence a eu lieu en 2014. Bachar al-Assad, qui a réussi en 2000 à son père Hafez al-Assad, avait été réélu pour un mandat de sept ans.

 L'Obs "class =" img-profil "/> </figure>
</footer></div>
</pre>
<p><br />
<br /><a href=Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *