Faut-il armer les policiers municipaux ?

Faut-il armer les policiers municipaux ?


Faut-il rendre obligatoire le port pour les policiers municipaux? C'est ce que le rapport sur le continuum de LREM Jean-Michel Fauvergue (ancien patron du raid) et Alice Thourot (avocate) au Premier ministre Edouard Philippe.

Dans ce rapport, le Parlement dispose de 78 mesures pour améliorer la coordination entre les forces de l'ordre, la police municipale et les agents de sécurité privée. Ils tiennent notamment à rendre obligatoire les policiers municipaux en armes à feu, "si ce n'est une décision motivée du maire", et le même type d'armes, avec les mêmes conditions d'utilisation, que les forces de sécurité de l'Etat. Une idée qui divise les élus locaux.

Pour réagir à cette proposition, on interroge Philippe Laurent, maire de Sceaux ( UDI) et secrétaire général de l'Association des maires de France (AMF), et Cédric Michel, président national du syndicat de la défense des policiers municipaux (SDPM). Interviews croisées.

Philippe Laurent: "Il ne faut pas croire que l'armement des policiers municipaux renforcés la sécurité"

Philippe Laurent, maire de Sceaux (Hauts-de-Seine) et secrétaire général de l'Association des maires de France.

Que pensez-vous de ce rapport demandant le port obligatoire pour les policiers municipaux?

Il ne faut pas s'emballer. C'est juste un rapport. Pour l'instant, aucune loi ne prévoit le port obligatoire pour les policiers municipaux. La situation actuelle nous convient. Le port d'armes peut être demandé par le maire et être approuvé par le préfet. Ce rapport propose un mécanisme d 'armement, sauf si le maire s'y oppose et justifie son refus. Je trouve cela très démagogique. L'armement systématique des policiers municipaux n'est pas opportun, car leur formation n'est pas adaptée. Il faut, au sens du mot, augmenter les effectifs de la police nationale plutôt que d'armer les municipalités pour réaliser les économies.

Plus de 84% des policiers municipaux sont déjà armés. Si cette mesure était adoptée, cela changerait-il quelque chose?

Nous ne souhaitons pas que les armes de poing se généralisent. Actuellement, 44% des policiers municipaux sont déjà équipés d'armes à feu. Si les maires as que c'est utile, libre à eux. Nous redoutons surtout que se développent un discours qui mette en cause les maitres refusant d'armer leurs policiers municipaux. La police municipale se doit de régler les incivilités, assurer la tranquillité urbaine, surveiller la sortie des écoles ou encore assurer les personnes âgées. Lorsque les policiers sont armés, généralement, je pense à une autre relation entre ces derniers et la population locale

En tant que secrétaire général de l'Association des maires de France, quel est le sentiment de la majorité des élus face à cette question?

Certains armer leurs policiers municipaux, soit, mais aucun ne veut que cela soit obligatoire.

Les propositions dans le rapport, elles-mêmes, au fond, la volonté de se désengager d'une partie de ses missions régaliennes?

Evidemment. Nous sommes des plus performants en matière de financement de nouveaux policiers par les collectivités locales. En effet, les policiers municipaux sont des plus et plus souvent pour des missions par la police nationale dont les effectifs diminuent fortement dans certains territoires. S'il y a plus de policiers municipaux armés, cela veut dire qu'il n'y aura pas de création de postes et même de diminutions dans la police nationale. De plus, ces policiers sont formés différemment. Ce n'est pas le même métier. D'ailleurs, je pense que les différents syndicats de la police nationale ne sont pas d'accord avec cette mesure, car les policiers municipaux font peu de choses sur leurs domaines d'action, sans avoir le savoir faire et la qualité d'encadrement des policiers nationaux. Il ne faut pas croire que l'armement des policiers municipaux a renforcé la sécurité. Autant alors réformer la police dans son ensemble.

Alors, comment prévenir les agressions croissantes des policiers municipaux?

Avec leur logo et leur logo presque similaires, policers municipaux à ressembler, à tort, à la police nationale. Si leurs uniformes sont différents de ceux de la police nationale, ils devraient être pris pour cible. Ils doivent se redifférencier, au contraire de ce qui est fait ces dernières années.

Cédric Michel: "Tous les jours, les policiers municipaux interpellent des gens armés dangereux"

Cédric Michel est président du SDPM, le syndicat de défense des policiers municipaux.

Faut-il rendre obligatoire le port pour les policiers municipaux?

Nous sommes totalement favorables à cette mesure. Nous la proposons depuis longtemps pour cette problématique d'insécurité des policiers municipaux n'est pas nouvelle.

Pourquoi vous ne connaissez pas la législation actuellement en vigueur? Cette législation relative au maire, avec accord du préfet, membre de l'ordre des policiers municipaux de sa commune .

Ce n'est pas suffisant, car tous les policiers municipaux sont exposés à la délinquance et à la menace terroriste. Parce que l'Etat réquisitionne les policiers municipaux pour la surveillance et la sécurisation de nombreux sites à risque, nous exigeons le port obligatoire pour chaque police municipale.

L'armement des policiers municipaux est-il une mesure suffisante pour régler le problème de l'insécurité en ce qu'ils doivent faire face?

Il est certain que cela suffit pour assurer la sécurité des policiers municipaux, mais ce n'est pas important. De nombreuses autres mesures doivent être étudiées, comme l'accroissement des compétences des policiers municipaux ou encore. Néanmoins, je pense que la mesure à prendre va être forte. La question ne sera pas vraisemblablement pas tranchée avant les prochaines élections municipales en 2020 car les politiques ne vont pas évoluer dans cette période électorale. Le débat ne fait que commencer.

Que répondez-vous à ceux qui ont que les policiers municipaux ne sont pas assez formés pour être armés?

C'est un mensonge total. Il faut passer un concours pour devenir policier municipal comme pour les effectifs de police nationale. Mes collègues sont également soumis à de nombreux tests psychologiques. De plus, actuellement, l'armement de chaque policier municipal requiert l'agrément du procureur et du préfet. Nous sommes vraiment bien formés, car nous suivons une formation continue dans les forces de police, nous suivons une formation continue régulière et très exigeante. Nous sommes donc formés et contrôlés tout au long de l'année.

Ne pense pas que la police municipale est sortie de son domaine d'action (règlement des incivilités, dialogue avec les administrateurs) en tant qu'armée?

La police municipale est une police de proximité, et elle doit rester proche des gens. Mais elle n'est pas destinée à jouer le rôle d'assistante sociale. Notre rôle est de régler les problèmes des administrateurs. Les policiers municipaux sont "primo intervenants", c'est-à-dire qu'ils sont les premiers à intervenir sur tous les types d'événements, que ce soit un mélange de jeunes, un vol à main armée … aussi la sécurité des lieux de culte, souvent la cible d'attentats. Il ne faut pas oublier que tous les jours, les policiers municipaux interpellent des personnes dangereuses, comme le rapporte la presse régionale et locale.

Faudrait-il que la police municipale se différencie davantage de la police nationale, en adoptant un uniforme et un logo bien, comme cela est proposé par Philippe Laurent, afin d'être moins pris pour cible?

Monsieur Laurent a toujours la garde contre la police municipale et je le regrette. Cette idée est fausse, nous avons déjà des tenues, un logo et des voitures différentes. C'est un faux débat. Il importe peu aux délinquants et criminels de savoir qui se trouvent en face de leur bureau. L'équipe de Redoine Faïd ne s'est pas préoccupée de savoir Aurélie Fouquet était policière municipale ni Amedy Coulibaly avec Clarissa Jean-Philippe toutes deux assassinées. Les personnes qui ont ce genre de proposition sont de grands naïfs.

N'avez-vous pas le sentiment d'être utilisé par l'Etat comme des policiers de substitution?

Non, ce n'est pas la réalité. Près de 50% des maires de France ont déjà décidé d'armer leurs policiers municipaux. Je ne sais pas pourquoi nous serions les agents de substitution, qui est aussi aux maires. En effet, la loi stipule que les maires, en association avec l'Etat, sont responsables de la sécurité de leurs communes.

Il faut que les maires prennent leurs responsabilités en voiture tout le monde doit, à son niveau, faire face aux menaces qui pèsent sur notre pays. Je trouve cela de renvoyer la responsabilité de la sécurité des français à l'Etat seulement. L'Etat a aussi ses effectifs de police. Les collectivités locales et l'Etat doivent travailler dans la voiture principale il n'est plus possible de fermer les yeux.

Propos recueillis par Victor Ladreyt

(Crédits photos: Wikimedia Commons – Capture d'écran / RT France)

 L'Obs "class =" img-profil "/> </figure>
</footer></div>
</pre>
<p><br />
<br /><a href=Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *