France-Maurice Audin : Du déni de réalité en guise de politique mémorielle. Par René Naba

France-Maurice Audin : Du déni de réalité en guise de politique mémorielle. Par René Naba


                    

Source: Madaniya, René Naba 15-09-2018


Plus de 61 ans après son forfait, la France a reconnu sa culpabilité dans l'assassinat de Maurice Audin, ce jeune mathématicien communiste anticolonialiste, enlevé et mort sous la torture, une des pages plus les sombres de la colonisation. 61 ans et 3 mois.

Alerte à l’Allemagne, un trait, sans concession, la totalité du passif hitlérien, la France joue en cache cache avec son propre mémoire, pensant à tenir compte de ses propres turpitudes. Elle louvoie inimaginable be plus intelligente que la mémoire des peuples et la vérité historique.

Un déni de réalité en matière de politique mémorielle. Le repentir à minima en matière de solde de tout compte en somme.

La guerre continue (1939-1945), la France continue de patauger dans le cambouis de ses turpitudes

  • Cinquante ans pour reconnaître la responsabilité de l’Etat français dans l’état des Juifs sous Vichy.
  • Cinquante ans pour reconnaître aux Harkis le plein exercice de leur citoyenneté française.
  • Cinquante ans pour la carbonisation de Sétif, le 8 mai 1945, le jour de la victoire alliée de la guerre mondiale à celle des Algériens et des peuples coloniaux et plus largement contribué.

La géostratégie du monde a basculé et la france n'est pas fini de battre sa coulpe. …………… Reste Thiaroye (Sénégal), Haut Sanaga (Cameroun) et le contentieux récent du début du XXIe siècle Libye et Syrie.

Pour rappel: Au début du XXe siècle, la France et ses deux grands empires mondiaux à égalité avec le Royaume Uni. Un siècle plus tard, au XXIe siècle, la France est reléguée au rang de la puissance économique mondiale, supplantée par la Chine et l'Inde, deux anciennes colonies européennes, ainsi que par le Japon et l'Allemagne, les deux Grands vaincus de la 2me guerre mondiale (1939-1945).

Pis, en Europe, son espace vital, la France exerce une fonction supplémentaire par rapport à l 'Allemagne, avec une économie autonome, une situation en berne, une paupérisation de la population et un délit social, alors en contre-champs, les dividendes versés au grand patronat flambent.

Selon un rapport de l'ONG Oxfam publié le 14 mai 2018 et intitulé «CAC 40: les bénéfices sans partage», les groupes du CAC 40 ont redistribué à leurs actionnaires les deux tiers de leurs bénéfices entre 2009 et 2009 crise financière mondiale – et 2016, soit deux fois plus que dans les années 2000. C’est une conduite que ces entreprises à ne pas laisser «que 27,3% au réinvestissement et 5,3% aux salariés», ajoute OXFAM qui dénonce les choix économiques nourrissent une «véritable spirale des inégalités».

Source: Madaniya, René Naba 15-09-2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas que nous approuvons la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous rapportons ici. [Lire plus] Nous ne sommes pas anéantis par les propos que l'auteur aurait pu par ailleurs – et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci de nous signaler par le biais du formulaire de contact toute information concernant l'auteur de la demande.


                                    



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *