Quel islam de France ?

Quel islam de France ?


Par Farhat Othman.

La foi d’islam est, tout à la fois, d’une religion à l’autre, d’une politique, ce qui distingue le christianisme, se voulant également une identité et une culture, qui se rapproche du judaïsme. Aussi, elle était enflammée en son siècle, incarnée en ses fidèles tout en incarnant. This is amene to be it be a reformer of the self-stress on the current date of or, il y avait une interdépendance mondialisée, un ordre mondial obsolète pour le moins, déclassant toute spiritualité.

Devenue désordonnée, faisant de la mondialisation, de l'autre moyen, de l'impérialisme, de la seconde guerre mondiale, d'une telle interdépendance ou d'une telle interdépendance. racines spirituelles oubliées afin d’être plus, pour les uns et les autres, ni un jeu vicieux ni un biais. Ou, selon ces racines, l'islam est d'abord spiritualité qui est enracinée dans le monde en tant que la liberté absolue, sans aucune soumission à Dieu, en quelque sorte théologie de libération, de soi en premier ministre, et d'autrui cohéremment.

Fibre libertaire ontologique

Les Assises territoriales de l'Islam de France souhaitées par le Président de la République française, seront assurément utiles pour aider à mieux connaître et à faire connaître ces informations. Cela suppose que l’on abandonne la prétention quasi irrépressible de vouloir se coucher dans un lit de Procuste, tout à fait de cette tradition religieuse qui est imposée en Occident.

On the one intention of the first intention is this is a organiser the is the maintenance, is the structurer autour d’autorities reconnues, to it it to self to talk, and we are here to name of the islam. Ou, prétendre à la construction d'une structure de l'islam, que cela soit en France ou ailleurs, et qui soit réellement représentant de la diversité de cette foi, n'est pas seulement une vue de l'esprit, mais une négation ontologique de l'islam.

Le modèle qui est sous-jacent aux assises et ne trace pas les linéaments le rapport Montaigne intitulé La fabrique de l'islamisme dont il sera question en seconde partie, ne peut être 'is to a self-is a definition is not structured of atructured, is not a majority is not a self-appeal of a self-control, as a self-appeal, as a self work, as not to self-appeal, as not to self-appeal, as not to self-appeal, as well as self-opinion C’est d’ailleurs pour cela que le musulman est réputé se donner corps et âme à son créateur, en être le parfait soumis; d’où le terme d’islam, au reste. Du même coup, il se libère de toute autre soumission, la soumission à Dieu est la garantie de l'insoumission à tout pouvoir temporel.

Certes, ce n’est pas ce qu’elle a été tout au long de l’histoire religieuse musulmane; les autorités cléricales ayant prospéré, surtout dans les hérésies comme le chiisme qui ressemblait presque au judaïsme et au christianisme avec un clergé musulman. Néanmoins, cela ne veut pas dire que l’islam est orthodoxe, sunnite donc soit restée à l’abri un tel transfert de l’esprit de l’origine de l’islam . De fait, le sunnisme n’est qu’une fois une hérésie canonisée; il a aussi son fils, les imams et les muftis que les hommes de religion dans ce qui a été choisi de tout un chacun. Concurrent du sunnisme, le soufisme, a été forcé d’avoir ses chefs, ces cheikhs avec leurs tariqas. Cela correspondait beaucoup à l'esprit original du soufisme bien plus proche de celui qui était à ses débuts et qui voulait être anarchie, ce qui était une totale liberté des autorités terrestres, le croyant Ayant pour maître absolu que Dieu a ensuite, accessoirement, sa conscience.

C’est, au demeurant, pour cela que c’est les faveurs des Arabes et après eux, au Maghreb, des Berbères ou des Amazighs, étymologiquement les Hommes Libres. C’est que sa fibre libertaire correspond à celle de l’Arabe et de l’Amazigh, épris de liberté sans limites. C’est là où nous retrouvons l’esprit du soufisme originel son génie; et c’est en cela qu’il est conforme à l’essence de l’islam primitif. This is is is is that is is is is is is is is is is is is not is not is not is is mecquois is not is a mecquois, manifested by the sourates révélated to the Mecque.

Sait-on, par exemple, c’est vrai, c’est vrai, ce n’est pas un imb nul légitime où le rapport entre fidèle et Dieu reste direct et exclusif? Un tel islam premier se distingue par l’absence d’église, par les mêmes imams et par les autres cheikhs si vous êtes arrogés par le pouvoir de diriger les consciences, par la seule éclairé et par la conscience libre par eux-mêmes. Aussi, l’imamat n’est que justifié que hors du sunnisme, dans ce que l’islam majeur se passe comme il se doit. The First Act of Isis First is to se souvenir impérativement d’autant que se présente dans l’imaginaire populaire et l’inconscient collectif. Les imams et les supposés cheikhs ont abusé de leur autorité illégale en jouant au politicien. Ils étaient tous violés, en pour certains intégristes, une doctrine haineuse du genre humain criminelle même à voir ce qui se passe chez Daech.

Par conséquent, en France, il n'était jamais censuré de vouloir organiser cet islam désorganisé par la force des choses, étant inorganisé par définition, en son essence. Pour le paraphraser Bossuet, on dira qu’il est affligé d’effets tout en continuant à adorer les causes. En l'occurrence, on regrette l'état éclaté de l'islam tout en agissant non pas avec le maintien, car c'est le propre de cette foi et la garantie de sa pratique paisible, libéré des influences et des rapports de pouvoir, mais on adore bien s'y adonner à l'érigeant des structures et des lieux de pouvoirs et d'influences.

«Jeu ​​du je» musulman

Que veut donc l’État français? Un cadre et des règles garantissant l'exercice de la loi musulmane de manière conforme aux lois de la République . Pour quelle fin? L'idée centrale de Montaigne est de faire arrêter l'aveuglement de l'islamisme qui a été poursuivi, par l'accident – et même du fait qu'il a été encouragé par lui – a gagné la bataille des idées », pour l'utilisateur de M. Karoui, l'auteur de la rapport, de la sortie de l'un de ses livres, l'utilisateur d'une rhétorique dépassée, cette ancienne politique des« dynamiques d'assimilation ».

Ou, contrairement à ce qu'il est censé croire, cela ne fonctionne plus, non pas par rejeter les musulmans, mais par le fait qu'ils ont été constatés ou supputés, à tort parfois, de la part des sociétés où l ' on veut les assimiler. Je dis à tort, en cas de force majeure de la société occidentale, qui est matérialiste à l'avenir, peut entraîner une exclusion évidente sans nécessairement être confessionnelle. Il n'a pas été sacrifié, pour une psychologie sensible comme celle des Orientaux qui sont restés chez les musulmans, c'est facilement assimilable à un rejet ontologique.

Mr. Karoui is vicié the division of the order of call, certifie in a «Prise de conscience des musulmans» mais juste en s 'adressant aux «mieux intégrée dans la société française» . Ou, ce ne sont pas eux qui posent problème! Certes, ils se disent parfois, souvent, sympathisants de leurs congénères, mais c’est l’esprit grégaire, c’est l’appelant finalcès.

Ce qui est à reprocher à M. Karoui et son rapport, ainsi que les autorités françaises qui l’écoutent, c’est tout de même qu’ils restent théoriques et non organiques, passant à côté de l’essentiel. Ainsi, si son rapport revient à la naissance de l'idéologie islamiste, décrivant par le menu en diffusion et en persistance, jusqu'en France où elle est en progression, comme il est noté, il est occulté par la cause principale qui participe à la fabrique de l'islamisme: le rôle non négligeable de l'accident dans la naissance, le maintien et la propagation de l'islamisme, cet islam politisé dont il sera question plus loin.

Comment cogiter sérieusement sur une «Réorganisation du culte pour lutter contre l’islamisme» sans que la cause principale ne soit taboue? Nous pensons qu'il n'a pas besoin de proposer des gadgets comme cette idée de créer une «institution chargée d'organiser et de financer le culte musulman» avec une association musulmane pour la France financée par prélèvements sur les ventes de viande halal. Pour ne pas parler dans le vide, proposez-le, c’est le sujet qui vous intéresse le plus important. Il a joué sur le rôle politico-idéologique occidental au cœur de la perception des musulmans, intégristes ou non, de leur foi. C'est un tel rôle, jamais inactif, qui explique les chiffres alarmants qu'on avance, et qui fait que ça se passe, tel ce pourcentage de 28% des croyants ayant valeurs clairement opposées aux valeurs de la République » et s'affirmant donc « en marge de la société ».

Une telle perception doit être à l'esprit pour réussir à avoir l'orée des musulmans et des convaincre. game of je une hypocrisie que leur impose l'environnement de leur pays d'origine et même de l'islam où il existe une forte tradition de simulation et de dissimulation, qu'on qualifie de taqiyya, of the politization at out durant l'histoire of this religion

C'est bien la loi du rapport Karoui et des autorités de France qui ont la faiblesse de la réflexion actuellement sous la forme d'une vue sous supposée logiques et de bon sens, la toute relève non seulement de la superficialité, mais est également de la quadrature du cercle. Le souci, il est vrai que nous avons cassé les prédécesseurs de M. Macron à l’Élysée, il est devenu une règle de l’animateur de l’Islam en France.

Ou, voulez-vous voir maintenant? Une église est bel et bien un non-sens, cette religion est dite sur la liberté totale de la fidélité, ne se soumettant que Dieu. This name is a self-call-is-to-submit, c’est bien celui de l’impératif catégorique de sa conscience. C’est elle qui a arrêté son jeu de soi, cette parabole du moucharabieh. Cela doit rappeler les choses aux Occidentaux, Kant n'est jamais d'actualité avec postmodernes de retour à la spiritualité? N’aurait-il pas été, d’ailleurs, inspiré par le soufisme, cette dernière et plus authentique d’islam?

Filiation judaïque existentielle

L’islam, bien qu’il ait été à l’origine de la civilisation universelle longtemps florissante, est aujourd’hui en piteux état . Pourtant, rien ne se passe sur celle des autres religions monothéistes; Bien, mieux, et ce sont ses zélotes ou ennemis, il n’a jamais voulu, à l’origine, se distingue des autres religions des Écritures. La notion d’altérité était ontologique dans l’Islam Premier; d’où le néologisme que j’ai proposé pour qualifier la communauté islamique de communautarité . Car elle n'est jamais voulue fermée sur elle-même au départ; elle est devenue par défaut.

Ainsi, l’islam s’enorgueillit de la légitimité d’un communion abrahamique, se voulant juste un ultime testament; c’est bien que ce soit recouvré d’être prétendu au tableau des Écritures. D’ailleurs, sa filiation judaïque n’a aucun doute; elle est même existentielle pour les musulmans, et plus d'un titre, dont l'un, historiquement, a été manifestée assez tôt dans la tradition juive en islam sous le nom générique d'Israilyet. C'est la reproduction de pans entiers de la Bible dans la jurisprudence musulmane, all over all over libelled name, même of the Coran, Buy for the Homophobie Qui est une pure création des jurisconsultes conditionnés par les interprétations bibliques de l'époque.

Une telle influence a, d’ailleurs, déterminé l’évolution ultérieure de l’islam, détournée de son ambition initiale de foi oecuménique se voulant spiritualité; et c’est bien que nous rejetons l’islam par les juifs. Aussi, par mimétisme de la loi mosaïque, voulant démontrer le pouvoir de faire mieux, ils ont toujours été à leur religion spirituelle, celle de la révélation mecquoise, la dimension d'une politique pour la cité des hommes, empreinte évidente dans ce qu'on appelle l'islam de Médine.

De fait, si on rejette devant eux les musulmans de leurs racines abrahamiques et judaïques, et donc de se faire passer pour à la Mecque, c'est aussi ce qui s'est passé. tôt gagnée par le démon politique ou politicien avec le judaïsme. This that is a surtout manifested from the making of the fire. C'est bien de ce moment fondateur que la mutation de l'Islam d'un homme libertaire, d'un homme politique, d'une politique, de la politique d'une religion politique au sens de la police

Il faut dire que l’islam n’est jamais plus le même depuis son installation à Médine et l’échec de l’Alliance stratégique que le prophète entend réaliser avec les Juifs. La bascule a été consolidée par le rassemblement de la tribu du prophète Qoraïch, passé du statut de plus cruel adversaire à celui de premier ministre. C'est ce qui a été officialisé par l'entrée triomphale à la Mecque qui s'est faite grâce à la dernière minute du chef de tribu et son ralliement au prophète conquérant conversion du jour au lendemain.

En effet, l’islam est triomphant après son entrée à la Mecque après celui des notables de la tribu d’origine de son messager. Certes, les plus illustres Compagnons étaient bien mecquois aussi, mais les nouveaux convertis, les puissants de la tribu, sont venus vite supplanter les premiers partisans de la religion: les Renforts les deux tribus de Médine ont fait appel à Mohamed et qui ont soutenu durant sa guerre contre sa tribu lors des premières années de la révélation. De ce moment à une transformation progressive de la foi, devenant de plus, de politique ou de politique, se balançant de sa spécificité, il était parfait entre la cité de Dieu et la politique de la cité terrestre. Ainsi, cette religion est passée de la religion politique, en son sens noble, en son sens trivial d’islam politisé, une religion politiquement instrumentalisée.

C’est cette facture qui est en soi consolidée tout au long de l’histoire. This was a has not a quick confirm from the death of the prophete. Certes, ils veulent encore être nommés, et c’est grâce à la personnalité des deux premiers califes, les plus éminentes personnalités de l’islam, proches conseillers de Mohamed. Les choses vont changer avec le troisième successeur du prophète dont la désignation est certifiée par le suffrage majoré, mais le pouvoir et la finalisation de la politique sur la religion. Il était effectivement le premier représentant de la dynastie des Omeyyades qui aurait servi la religion avec un clergé dévoué à ses desseins et ambitions. Le tout au nom de l’islam; on parle même de versets inventés sous son règne. Un tel islam politisé et non politique, l’islamisme donc, la poursuite en une industrie bien huilée, l’islam politique au sens étymologique devenant un islam politicien ou politisé.

On the check, on a French, on a projet, on a réussi à l'exécutif, on a également déclaré que ce ne serait pas trop rapide, que ce serait trop rapide, sur un terrain victime. S'Il ne se passe rien de concret, c'est que le désordre mondial l'empêche, comme il est possible que l'islam puisse se réformer de l'intérieur et en toute indépendance, ainsi on l'a vu pour le judaïsme et le christianisme. Au surplus, le premier ministre a bien profité de la tolérance de l’islam, resta fidèle à sa filiation judaïque; ce qui s'est passé, notamment, en Andalousie. Le second n'a même pas eu à se soucier d'un islam asservi, a réduit sa sauvegarde sur lui-même et en ruminant sa dimension salafie l'impérialisme auquel les pays ont été soumis

Also, in the world world. Les frontières sont désormais bien définies. En savoir plus. Hannah Arendt . Ce qui ne sera que plus évident si on s'employait un peu plus avec la solidarité entre les nations proches, ainsi que avec cette mer plus, qu'est-ce que la Méditerranée où il est toujours possible de créer un espace de démocratie entre les pays riverains et qui étaient soit des droits de l'homme, soit donc un genre commun.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *