Intermédiaires techniques, par Benjamin Bayart

Intermédiaires techniques, par Benjamin Bayart


Contexte historique

On peut faire la question en France, à l’affaire Estelle Hallyday contre Altern . Ce n’est pas la première fois que la question se posait, mais c’est celle qui a marqué les esprits.

Alternate with un hébergeur associatif, articulé avec une TPE. Près de 50.000 sites perso étaient hébergés chez Altern. A proximité, 50.000 sites, à la fin des années 90, c’est un morceau colossal du Web en France. Toutes ces pages sont hébergées gratuitement, sans pub, sans contre-partie, par une association.

Des photos dénudées d’Estelle Hallyday ont été publiées dans la presse. Un petit malin a été scanné et mis en ligne sur son site. The dame a porté plainte… contre l’hébergeur. À aucun moment, la police ou la justice n’ont été appréhendés derrière le site, le nom de l’hébergeur leur suffisait. Il a été très lourdement condamné, un montant déraisonnable à fermer le volet associatif d’Altern: the risk was too trop grand. Une FAQ de 1999 sur l’affaire redonne les éléments de la discussion de l’époque.

C’est cette histoire qui a été utilisée pour expliquer les députés et les personnes qui ont quitté l’époque et qui nous ont posé problème. On se trompait devant la justice dans les affaires de presse (diffamation, injure, atteinte à la vie privée, etc.). Le législateur français a très longtemps convergé vers une solution acceptable. C’est autour de 2004 que le débat arrive à la bonne conclusion.

Position établie par la LCEN

La LCEN organise en 2004 la responsabilité entre trois types d’acteurs [] . Les fournisseurs d’accès et les opérateurs réseaux, qui transportent l’information, les hébergeurs qui stockent l’information, et les éditeurs qui publient le contenu. Les éditeurs sont responsables de ce qui est publié et assument les propos de l’auteur, en particulier dans les affaires dites de presse (diffamation, injure, publication d’informations portant atteinte à la vie privée des gens, etc.). Les hébergeurs, quant à eux, ne sont pas responsables de ce qui est publié. Il est obligatoire de faire figurer sur tout le site Web.

Le droit européen est articulé peu ou prou de la même manière. simple conduit c’est-à-dire comme un simple / pur tuyau. Ils sont transportés dans les fichiers de données. Mémoire cette première notion, bien plus ancienne que celle de la neutralité du réseau, se trouve dans les directives de 2000 sur le commerce électronique.

To the Web of Fin des années 90 et jusqu’à la fin des années 2000, ces notions suffisent à lire le monde. Si je prends des exemples actuels que tout le monde peut comprendre, OVH est un hébergeur, l'éditeur du site https://lefigaro.fr est le journal du même nom, et FDN or Orange, contenu mis en ligne site web ne sont pas responsables du contenu illégal. This is this illégality soit one a text of a other copy (par exemple, la publication sans autorisation d'un contenu soumis au droit d'auteur, une variante de la loi nomme contrefaçon, même si le terme semble bien impropre [] ).

La jurisprudence est venue apporter des nuances, parfois intéressantes, parfois idiotes. Dans les jurisprudences intéressantes: en 2010 Tiscali, qui hébergeait les pages perso de ses abonnés, il aurait dû être requalifié par la Cour de cassation de son auteur. ces pages. Le juge a estimé que modifier le contenu, avec l'argent passé, avec l'éditeur et le serveur hébergeur simple.

Par ailleurs, la LCEN prévoit que l’hébergeur a connaissance d’un contenu illicite, il doit être retiré rapidement. Le Conseil Constitutionnel, the United States New York State, United States New York Times, New York Times, Manifested Illicites Manifestations illicites (in the think of Time, Manifestations pédo-pornographiques et / ou Manifeste néo les nazis). Les jurisprudences diverses, en France et en Europe, sont susceptibles d'affaiblir cette décision du Conseil Constitutionnel. On considère que ce sont toutes les illégalités qui sont manifestées [] .

Évolution du paysage

The development on the starters digitaux callent the Web 2.0 vient de se compliquer légèrement, mais à peine. Le Web 2.0, c’est ce qu’on fait déjà, c’est ce qui est produit et contenu. Par exemple, les commentaires organisés dans le forum de discussion sous un article d’actualité. This is the online chat forums. Par exemple sur Facebook au tout début.

L’analyse reste sensiblement la même. L’utilisateur est auteur-éditeur du message qu’il est publié, de la page qui regroupe ses messages. La plateforme d'analyse est analysée comme un hébergeur, il est affiché dans le lecteur. Les messages sont regroupés dans le lecteur. C'est lui dans l'ordre chronologique des publications. fil de publication. C’est assez assimilable dans la théorie, pour que ce soit un agrégateur de flux RSS, pour que les gens se soient ce que c’est.

Mais la pratique change. Ces grandes plateformes interviennent de plus en plus dans le flux d'informations. Elles hiérarchisent l’information, selon les critères qui n’appartiennent qu’elles soient. Strictement, elles hébergent un contenu d’intérieur n’est pas produit, mais plus de choix, mais l’ordre d’ordre, et même si un contenu sera affiché ou non. Plus elles interviennent dans l’affichage des contenus, moins leur rôle d’hébergeur passif semble adapté.

Responsabilité du fait d’autrui

Le principe de droit sous-jacent dans une bonne partie du débat n’est en fait pas possible. Si j'écris sur mon mur Facebook of choses contraires à la loi, il est légitime que je sois tenu responsable, et qu'on n'aille pas se faire reprocher à quelqu'un d'autre (genre Facebook, qui a permis de diffusion de mon message, mon FAI qui m'a permis de publier, ton FAI qui t'a permis de lire, le fabriquant de ton écran qui a permis de faire, ton marchand de lunettes qui t'a permis de lire malgré ta myopie, etc.).

Tenir Facebook pour que ce soit, les gens, c’est pas bon. This is no this and a notly not this and a notest not a work, c’est pas bon non plus, parce que ce n’est pas vrai. On a bien choisi quelque chose ici. Il nous manque une notion, qui décrive ce que fait Facebook. Quand nous travaillons sur ces sujets, à la Quadrature, que nous utilisions, c’est afficheur . Facebook serait un afficheur, et tant que celui-ci n'était pas neutre. C’est un intermédiaire technique qui n’est pas neutre dans l’arrêt de son rôle, il doit donc assumer logiquement la responsabilité de ce qui est découlé de cette non-neutralité.

La neutralité du net

Les débats sur la neutralité du réseau sont pour moi, en dernière analyse, des débats sur un intermédiaire technique, le fournisseur d’accès à Internet (et plus généralement, l’opérateur réseau).

Cet intermédiaire technique est tout-puissant. Il peut tout. Il peut m'empêcher de passer d'un contenu à un contenu, il peut ralentir d'un service à l'autre rend extrêmement pénible par exemple). On peut surveiller à peu près la totalité de ce que je fais.

The view of the abonné, is all-puissant, and incontournable: les gens n'ont qu'un seul accès à Internet chez eux, ils ne se jonglent pas entre 5 abonnements à Internet à tout moment, utilisant abonnement machin pour accéder à un site et abonnement pour accéder à un autre. Les gens normaux (quelques-uns dans mon genre font autrement) ont un seul opérateur à accéder à Internet et ils espèrent bien accéder à tout Internet, de manière indiscriminée.

This textes under the neutral neutral of net peut facilement résumer assez facilement: en tant qu'intermédiaire technique incontournable, ayant de grands pouvoirs, activer commentaire. En particulier, il était prévu pour un contenu, une adresse source, une adresse de destination, un type de service, etc., ça lui sera reproché. S’il est très stricte neutralité d’intermédiaire technique sans raison valable, ça lui sera reproché.

And the European Texts of the European Law, the one of the justice, etc. of the real values ​​notables: the security of network, etc. Un accord commercial avec une plateforme n'est pas, ainsi, une raison valable de flux.

Les textes sur la neutralité du net ne relèvent pas de la responsabilité éditoriale, bien qu'ils soient entendus, mais ils ne respectent pas les principes de droit qui sont utiles: un intermédiaire technique, quand il est en attente de lui, prend une responsabilité, il devient responsable de ce qui arrive suite à cette sortie de route.

The transposition to the publicitorial is it it as old assez: as a role of centralplayer in publicity to diffusor of information, or it to the neutral neutral technique , alors elle devrait recevoir la responsabilité des effets de cette sortie. Que ce soit des effets économiques (concurrence, distorsion d'un marché, etc.) ou des effets sociaux (montée des violences, montée des haines, etc.). On ne peut pas jouer un rôle actif dans une position de puissance et ne pas être responsable des effets du rôle que l'on joue.

Un opérateur dominant

Une autre notion intéressante est celle du lieu du droit de la concurrence, du facteur dominant sur un marché. C’est une notion qui s’analyse de manière locale, sur un marché donné. Ainsi, si l'on s'intéresse au marché européen, au marché français ou au marché d'un bassin de vie, les acteurs dominants ne sont pas les mêmes.

The Practices Practice and Practices Act.

Ainsi, un tarif d’éviction. C’est quand un acteur, dominant sur un marché, pratique du prix, tellement bien que les autres restent sur ce marché, et donc qu’il s’assure de la perpétuité de sa position dominante. Ainsi, si je le savais comme un acteur dominant (genre 90% des ventes de croissants du coin). Quand une nouvelle boulangerie ouvre, elle fait une promotion intenable. On peut analyser ça comme pratique d’un tarif d’éviction. Dans une boulangerie qui fait petit marché, ce serait simplement une promotion pour attirer le client. Dans une boulangerie avec une partie du marché, c’est un tarif destiné à tuer les concurrents et à assurer un monopole pour le dominant sur le marché. tarif d'éviction ).

Il faut bien analyser ça sur le bon marché. En effet, la position dominante de la boulangerie ne joue pas sur le marché des fruits et légumes, ou ne joue pas sur le marché national des croissants. Elle fait bien 90% dans ma ville, mais un pourcentage inférieur au niveau national ou européen.

On peut essayer de transposer ces principes dans ce qui nous intéresse. Les grandes plateformes sont les acteurs dominants sur certains marchés . Traditionnellement, on fait cette analyse sur un vrai marché, commercial. On peut par exemple se demander si Facebook et Google sont les principaux acteurs sur le marché de la publicité en ligne. Nous ne pouvons pas utiliser Facebook ou Twitter dans le rôle principal dans la diffusion des contenus par leurs utilisateurs, et par conséquent, ils peuvent être consultés via Facebook ou Twitter. de leurs décisions en raison de leur taille. La même décision, de la part d’un acteur hyper mineur et n’ayant pas d'influence significative sur le marché marché (19459006) (19459006) (19459007)

La taille est bien un critère pertinent pour juger de la responsabilité des acteurs. Non, un éléphant, ce n'est pas une souris en plus gros.

La censure

Facebook, ou Apple, opère une censure. One censure a priori C’est un rôle actif, qui est totalement indépendant de la notion d’intermédiaire technique neutre. This is do do do do do do be dominants on the marchés se.

On peut soit considérer que ces censeurs sont sortis de leur rôle neutre et technique, et donc qu'ils perdent l'exemption générale de responsabilité, qu'ils mettent en cause leur principe de neutralité , for the time, no it Soit considérez ce rôle comme étant actif. N'ayant pas réussi à censurer les contenus illégaux, alors qu'ils ont joué un rôle de censure a priori (censure Facebook, les images dont ses outils sont supposés qu'il est maintenant, avec des erreurs) et de censure a posteriori (ces plateformes censurées sur les utilisateurs), on peut considérer comme responsables de l'échec de leur censure.

On a self-view on censure discrétionnaire, il faut bien qu'il y ait un mécanisme transparent pour les problèmes. Not-and-notice: quelqu’un signale qu’un contenu pose problème. Le signal est transmis anonymement à l’auteur. L’auteur peut retirer son contenu, ou décider de persister. Si les deux parties persistent à dire que vous avez un problème, le dossier complet est transmis à la justice qui arbitre le différend. Dans une posture comme celle-là, l’intermédiaire technique est de nouveau neutre. Il n'a pas été décidé si le contenu lui était légal ou pas. On ne peut pas tenir la décision responsable.

Dans l’autre cas, sur l’estime normale de la plateforme, sur le rôle du censeur, et sur le respect de ses fautes dans la censure. Auquel cas tout contenu illégal qui arrivent à franchir la barrière peut lui être reproché.

Je préfère bien entendu la première solution. Mais les deux sont logiques.

Centralisation ou ouverture

Le fait d'être une plateforme soit centralisée, soit également un critère. L’exemple qui vient spontanément en tête est la comparaison entre les systèmes de messagerie vocale (iMessage d’Apple, Messenger de Facebook, les messages directs de Twitter, etc.) et les systèmes de messagerie ouverte (par exemple le mail). Nous avons comparé un réseau de micro-blog fermé (Twitter) et un réseau de micro-blog ouvert (Mastodon).

One of the Central Platform. Si je suis banni de Twitter, je suis banni de l’intégralité du réseau de Twitter. Si cette décision est arbitrale, elle est absolue et incontournable. Elle est le fait d'un acteur dominant.

This is not to open time on a new time. Je peux aller ouvrir un compte sur une autre instance du même réseau (quand mon compte mail de laposte.net est fermé, je peux aller ouvrir une adresse mail ailleurs). Si vous êtes au-dessus d'un compte en haut, alors vous êtes au courant de la modification de la question: lorsque gmail.com ou outlook.com s'affiche. , ils représentent une partie tellement grande du réseau du courrier que leur norme s'impose de faire tous les autres. Ils deviennent bien un acteur dominant de ce réseau.

La définition des libertés

À la fin du 18e siècle, quand les libertés fondamentales ont été définies, à propos du rapport de puissance publique. Quand on parle de liberté d’expression, on parle de l’État (ou du roi) de censure de manière arbitraire. Les libertés fondamentales, les droits de l’homme, sont définis pour protéger les citoyens, les individus, contre l’abus de la puissance publique.

Typiquement, le premier amendement de la constitution américaine, qui protège la liberté d’expression, est interdit au législateur de faire une loi dont l’effet serait de devenir un citoyen de la libre expression de son opinion. Facebook n'a jamais été législateur, il ne peut pas être censuré comme il a voulu et toutes ses décisions pour censurer.

Le rapport asymétrique qui existe aujourd'hui entre un particulier et une grande multi-nationale crée un rapport d'une nature similaire à celui-ci qui entre le citoyen et l'État, un rapport asymétrique établir les clauses du contrat. Le contrat qui existe entre Facebook et ses utilisateurs n’est pas de la même nature que le contrat qui existe entre deux particuliers. Les deux signataires du contrat ne sont pas dans un rapport de force symétrique. Ou tout le droit autour de la liberté de supposer une adhésion, soit que chaque clause était négociable, soit que vous n'ayez pas adhéré au contrat. contrat d'adhésion). Bref, on suppose que les deux parties sont engagées par un consentement mutuel entre paires.

Il y a déjà de nombreuses zones de droit où the asymmetry of report of forces to us to set to self-rights. [Name] vos intérêts, pas des Siens. You are here to use the contract of a self-order-by-one-time-one-time-it-to-negative-to-the-time-to-the-legacy, alors la loi a été strictement encadrée par le banquier et le droit de vous proposer. C'est ce que nous avons déjà fait. Ce sont les juristes qui parlaient de clauses réputées non abusives. -écrites ).

Il n'est jamais passé, pour l'instant, de la garantie des libertés dans un rapport contractuel asymétrique. Facebook, Twitter ou Google ne peuvent pas être condamnés pour une censure abusive de mes propos. Seul l’État pourrait être condamné pour ça. C’est par exemple pour ça que quelques années, avec quelques autres, que nous avions préparé une proposition de loi de défense de la liberté d’expression . On a retrouvé un concept similaire dans la protection des données.

Laissé dans l’ombre

Il y a d’autres angles de lecture que je laisse dans l’ombre ici, parce qu’ils ne sont pas utiles dans mon raisonnement, bien qu’ils restent clairement dans le même sens. Je veux citer ceux qui étaient en tête, pour qu'ils ne pensent pas qu'ils ont été oubliés. Ils ont souvent besoin d'une analyse assez longue, et ils n'ont pas été rigoureusement nécessaires ici.

D’abord il y a une inversion des rapports entre sujet et objet. This product to my contract of acces to Internet (FDN, or Orange), the access to Internet is the object of contract, and the FAI and me are are sujets. Nous sommes convenus entre nous commenter une demande de service. Quand un service est financé par la publicité, ce rapport s’inverse. The contract, the true contract, that is make rentrer of the silver, is between the publicitaire and the service. C’est ce contrat qui compte. Et dans ce contrat, je suis devenu l’objet. Promotionnel for a customer service operator. This model is the user is before the subject to user. C’est vicié, de base. Ça veut dire que l'utilisateur n'est rien à attendre du prestataire, ce n'est pas un service.

Ensuite, il ya l’économie de l’attention. Ce qui se passe de grands afficheurs, c’est de pouvoir focaliser l’attention des gens. This place to post to emoters and a self to make plan to back (les publicités veulent que ça rende beaucoup plus perméable aux messages). Les messages qui font de plus en plus facilement les émotions douces (oh, le petit chat…) ou les émotions dures, etc. ). This is a self-make-make-post-make-face-to-view, nous avons interagir plus. C’est ce qui donne sa valeur au contenu.

Ensuite, il y a la notion d’éthique de l’entreprise. Certaines entreprises ont une éthique, ça arrive. Mais cette éthique n’est pas celle qui a été signée par le pacte d’actionnaires. Que les actionnaires changent et l’éthique changent. L’entreprise lucrative n’est pas mauvaise en elle-même, mais les questions éthiques ont forcément un rôle en second lieu. Parfois, sa survie dépend de l’éthique qu’elle affiche (Free, in young time, besoin de se montrer cool avec les exemples, par exemple). Mais ce qui n’est plus ce qui est, l’éthique n’est plus une condition de survie, alors les questions éthiques passent en deuxième plan, ou disparaissent complètement.

La somme

La somme de tous ces éléments nous amène bien à analyser le rôle de ces plateformes, de ces techniques intermédiaires, avec tous ces éléments.

  • L'action de leur propre chef, et non comme un choix explicite et délibéré de l'utilisateur (hiérarchisation des contenus, censure discrétionnaire, etc.) crée une forme de responsabilité.
  • Les recherches lucratives jouent également un rôle: le rôle de la hiérarchisation est bien de maximiser le revenu publicitaire, il ne sert pas l'intérêt général ou les lecteurs du lecteur. Ce n'est pas la position neutre de intermédiaire technique au sens strict.
  • The centralization of the network of the form. From supplier into empêchant l'interconnexion et la normalisation, et donc créait un monopole sur le marché. utilisateurs. On peut par exemple considérer que Facebook occupe une position de monopole de censure sur son réseau, et une position d'acteur dominant sur le marché de la publication de contenus, et monopolistique si le compte rendu de réseau est Facebook, alors l'heure actuelle n'est en position monopolistique pour le réseau Mastodon / Fediverse.
  • Enfin, la taille joue, en plus de la centralisation. This is a act to social network. Un acteur centralisé, mais très petit, ne crée pas un dommage considérable à la société par son action, ou tous les autres un dommage considérable était déjà utilisé par une grande partie de la population.

This are all as be-be-be-one-one l’analyse de Calimaq est relativement juste. Son rôle reprenable, ce nouveau rôle, sans l’avoir convenablement introduit, ça peut dérouter.

Il y a bien un modèle de réseau qui me semble plus facilement socialement et économiquement, un modèle de réseau ouvert, de nombreux acteurs, une capacité d'interconnexion, etc. dominante, soit par leur centralisation, soit par leur grande taille, soit par une grande neutralité pour nous protéger contre l'arbitraire.

Je suis en désaccord avec le choix de la directive copyright. Mon approche est la position particulière de ces grands acteurs devrait leur interdire toute censure en dehors d’un processus contradictoire, susceptible d’appel, et passant au moment voulu par la Justice. Mais l’approche qui consiste à dire que ce sont les professionnels de la censure et qui ont respecté les obligations. Malsaine for the société, parce qu'elle est privatisée à la censure. Mais logique.

This is a directive to be social difference, on a aussi un point plutôt positif.

C'est bien parce que l'éléphant n'est pas la souris qu'on a inventé les législations pour se protéger des géants économiques: de l'anti-trust, de l'anti-monopole, de la régulation sectorielle (the Pharmaceutical Pharmaceuticals, par exemple).

Ce que je suis convaincu, c’est que l’irresponsabilité est associée à un statut d’hébergeur historique. This irresponsabilité était une conséquence logique de cette technique intermédiaire n’avait pas une action propre, autre que la réalisation du transport ou de l’hébergement des données. Il est certain que les grandes plateformes ont une action propre.

Je ne suis pas certain des conclusions, des critères exacts, il faut utiliser pour délimiter ce nouveau rôle. Ce que je propose ici est une piste de définition de ces critères.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvons la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous rapportons ici. [Lire plus] Nous ne sommes nullement engagés par ce que nous voulions nous rendre ailleurs. Merci de nous contacter par le biais de ce formulaire.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *